Share
Sur les traces de la Mission Ogooué-Congo

En 1947, il y a pratiquement 70 ans, le public découvre les premiers enregistrements sonores de musiques pygmées, collectés en Afrique Equatoriale par l’ethnomusicologue français Gilbert Rouget.

Ceux-ci ont été réalisés lors de la Mission Ogooué-Congo, une expédition scientifique menée par Noël Ballif, un jeune ethnologue de 23 ans. Cette mission est la première organisée par le Groupe Liotard, un collectif de jeunes explorateurs français créé au sein du Musée de l’Homme à Paris.

De juillet à décembre 1946, les douze membres de l’expédition traversent le Moyen-Congo (l’actuelle République du Congo) et le Gabon. Ils vont passer six semaines en complète immersion parmi les Pygmées Babinga de la Haute-Sangha, dans le nord du Moyen-Congo, expérience qui sera déterminante pour certains d’entre eux.

Qu’il s’agisse d’enregistrements sonores, de photographies, de films, d’objets ou d’écrits scientifiques, les nombreux documents collectés et produits pendant et après la Mission Ogooué-Congo permettent de suivre leur aventure.

Cette exposition virtuelle est proposée dans le cadre d'Europeana Sounds et conçue à partir de fonds ethnomusicologiques conservés au Musée de l'Homme et géré par le Centre de Recherche en Ethnomusicologie (LESC-CREM). La numérisation de ces fonds a été réalisée dans le cadre du projet "Les sources de l'ethnomusicologie" développé au sein du labex Les passés dans le présent.

Conception : Aude Julien Da Cruz Lima, Thomas Henry (Ceints de bakélite), Joséphine Simonnot.
Textes et recherches : Thomas Henry (Ceints de bakélite)

Accéder à l'exposition "Sur les traces de la Mission Ogooué-Congo"