Share

Publications scientifiques

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Share
Déplier Replier

L'arc d'Orange : Origine et Nachleben


ISBN:  978-2-251-44616-5
URL / DOI:  Présentation sur le site des Belles Lettres
Editeur:  Les Belles Lettres - Presses Universitaires de Paris Nanterre


Résumé

L'arc romain d'Orange, vieux de plus de 2000 ans, a depuis ses origines capté l'attention de personnes d'époques et aux intérêts très différents. Il a été perçu comme modèle architectural idéal, comme triste ruine et son aspect antique fut l’objet de multiples reconstitutions.

La présente étude ouvre une nouvelle voie en retraçant la fortune d’un monument antique depuis sa création jusqu’à nos jours, ce que l’on appelle le « Nachleben ». Ainsi sont présentés pour chaque période le contexte historique et la perception contemporaine, la fonction et l’aspect changeants du monument en s’appuyant sur un vaste corpus documentaire et iconographique. Des dessins de Giuliano da Sangallo de 1496 jusqu’à Google Earth, en passant par des croquis et des tableaux d’Hubert Robert, de Clérisseau ou de Percier, l’arc d’Orange appartient tout autant à l’imaginaire artistique qu’à l’histoire du patrimoine.

À l’issue de cette captivante enquête, c’est aussi une nouvelle datation de sa construction qui est proposée.

Share
Déplier Replier
Raymond JAMOUS

Le sultan des frontières : essai d'ethnologie historique du Maroc


ISBN:  978-2-36519-019-0
Editeur:  Société d'ethnologie


Résumé

Raymond Jamous étudie en ethnologue l'histoire longue du Maroc à partir d'une hypothèse élaborée lors de sa recherche dans le Rif : constatant que les mythes et les rites tribaux reproduisent les modèles historiques du pouvoir sultanien, il déploie une analyse en miroir de l'autorité politico-religieuse du sultan et des institutions sociales locales. Invitant à une relecture utile des théories d’Ibn Khaldoun et de Tocqueville, l’auteur use de nombreux matériaux ethnographiques et historiographiques, dans une perspective qui englobe le rapport politique à l’espace, et s’attache au rôle des intermédiaires religieux. La démonstration suit la construction du pouvoir au Maroc depuis le XIe siècle, dans et au-delà des frontières, vers le Maghreb et l’Espagne musulmane. Elle montre que l’autorité du sultan alawite se fonde sur son itinérance, à l’intérieur du pays, dans un espace frontière entre les entités tribales. Descendant du Prophète, il fait reconnaître la puissance de sa baraka en interdépendance avec celle des saints et des confréries. Les relations entre le souverain et les tribus, marquées par l’action violente, la négociation et le rituel sacrificiel pour instaurer la paix, restaurent par le même mouvement les groupes locaux dans leur identité. C’est en ce sens que le souverain alawite est à la fois sultan en relation et sultan des frontières.

Share
Déplier Replier
Hélène GUILLOT

Les soldats de la mémoire. La Section photographique de l'armée, 1915-1919


ISBN:  978-2-84016-261-2
URL / DOI:  Présentation sur le Comptoir des presses d'université
Editeur:  Presses universitaires de Paris Nanterre


Mots clés

archives de guerre, Grande Guerre, Histoire, Historiographie, photographie, première guerre mondiale

Résumé

Face à la diffusion internationale de la propagande photographique ennemie, la France met en place au printemps 1915 la Section photographique de l'armée (SPA). Destinée à contrer l'action allemande auprès des pays neutres, elle a pour objectif également de documenter les destructions et de constituer des archives sur tous les aspects de la guerre.

L’analyse de son fonctionnement permet de comprendre le métier de reporter-militaire ainsi que les conditions de production des photographies sur le front, leur traitement en laboratoire, la rédaction des légendes, le passage par la censure, l’archivage et la diffusion.

Les photographies de la SPA sont conservées en partie à la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine dont elles constituent un des fonds les plus riches et les plus intéressants.

L’ouvrage d’Hélène Guillot, issu de sa thèse, apporte un éclairage essentiel pour comprendre comment une des sources majeures de l’histoire de la Première Guerre mondiale a été constituée, d’un point de vue institutionnel, mais aussi du point de vue des hommes, envoyés sur le front en soldats de la mémoire.