Share
Partenariat

7ème Rencontres atlantiques - Les sémiophores des traites et des esclavages

Jeudi, Mai 9, 2019

Dix ans après l’inauguration, au musée d’Aquitaine du parcours «Bordeaux, le commerce atlantique et l’esclavage », cette 7e édition des Rencontres atlantiques propose d’analyser les traces matérielles des esclavages et des traites en termes de sémiophores. La notion, développée par Krzysztof Pomian (1987) et reprise ensuite par François Hartog (2003), permet d’appréhender les processus de patrimonialisation des traces matérielles du passé et de les inscrire dans leur historicité, d’en questionner les silences et les multiples formes de réécriture. 

Programme : 

 Jeudi 9 mai, 9h.17h30
 Auditorium du musée d’Aquitaine

 Matin : Musées et mémoriaux

  • Annette BECKER (Université Paris-Nanterre)
    Que montrent – que ne montrent pas – de la traite atlantique et de l’esclavage quelques grands musées récents ?
  • Charles FORSDICK (Université de Liverpool)
    Dark tourism and sites of enslavement: a comparative perspective
  • Ulrike SCHMIEDER (Université Leibniz d’Hanovre)
    Slave Trade, Slavery, and Abolition in European Capitals (London, Paris, Madrid): Remembrance and Neglect in Urban Museum ́s and Memorial Landscapes
  • Richard OHENE-LARBI (Ghana Museums and Monuments Board)
    Interpreting Slave History and Sites of Memory: The Case of Cape Coast Castle Museum, Ghana 

 Après-midi : Patrimonialiser les esclavages : approches anthropologiques

  • Anne-Claire FAUCQUEZ (Université Paris 8)
    Le musée de l’African Burial Ground National Monument Visitor Center à New York : quand l’exhumation du passé vient bouleverser le présent
  • Christine CHIVALLON (CNRS / Passages)
    Conserver le patrimoine ou conserver l’ordre social. À propos de l’usage de l’art et du patrimoine aux Antilles françaises
  • Maxime de FORMANOIR (Université libre de Bruxelles)
    ‘If the Kota...’ À propos de quelques sémiophores de l’esclavage et de la traite sur l’ancienne côte de Loango (Gabon, République du Congo)
  • Joël NORET (Université libre de Bruxelles)
    Lapsus patrimonial et intimité lignagère dans le Bénin méridional
  • Nicola LO CALZO (Photographe)
    Cham. Mémoires de l’esclavage colonial : une enquête photographique, 2010-2020

 Vendredi 10 mai, 9h.17h
 Auditorium du musée d’Aquitaine

 Matin : Polysémie des collections

  • Jacques de CAUNA (UPPA)
    Les vestiges d’habitations en Haïti : médiatiser une collection patrimoniale à ciel ouvert
  • Yannick LE ROUX (EHESS)
    Tableau montrant la réception à Cayenne de Turgot (1764) – Analyse
  • Shanaaz GALANT (Slave Lodge, Cape Coast)
    Interpreting the material traces of slavery in the work of the artist, Roderick K Sauls at the Iziko Slave Lodge Cape Town
  • Matthieu DUSSAUGE (Musée Schœlcher, Pointe-à-Pitre)
    Le nouveau musée Schœlcher : pour une nouvelle approche sensible de l’histoire de l’esclavage et des abolitions

 Après-midi : L’exposition des traites et des esclavages

  • Christian BLOCK (Musée d’Aquitaine) François HUBERT (Musée d’Aquitaine)
    L’ exposition « Bordeaux, le commerce atlantique et l’esclavage » dix ans après
  • Annemarie DE WILDT (Amsterdam Museum)
    Encounters around slavery
  • Eveline SINT-NICOLAAS (Rijksmuseum Amsterdam)
    Searching for stories: The preparations of the exhibition on slavery in 2020
  • Nicolas MARTIN-BRETEAU (Université Lille-3)
    ‘I, too, am America’: le Musée national d’histoire et de culture africaines- américaines (NMAAHC) et la réécriture de l’histoire des États-Unis
  • Myriam COTTIAS (CNRS) François HUBERT (Musée d’Aquitaine)
    Conclusions

 

Projet : Tourisme des catastrophes ; sites de souffrances, sites de mémoires

See also