Share

TransImage. Regards sur la dynamique des images depuis les origines

TransImage. Regards sur la dynamique des images depuis les origines

En se fondant sur une approche interdisciplinaire favorisée par la réunion de spécialistes d’aires géographiques et chronologiques très diverses, le projet TransImage se propose de renforcer  les activités de recherche et de formation dans le domaine de l’analyse de l’image et d’accentuer leur visibilité dans le paysage universitaire européen. Les méthodes et les enjeux de ce projet l’ancrent profondément dans le monde contemporain en nourrissant la réflexion sur le rôle stratégique de l’image dans la compréhension de la modernité, de l’altérité et de l’interaction dynamique des cultures.
Deux premiers thèmes d’études sont envisagés : les êtres imaginaires, incluant les composites et les hybrides, d’une part, et les représentations et utilisations de l’espace, d’autre part. Les études de cas proposées mettront toujours en œuvre une approche transculturelle et prendront en considération les théories historiques et scientifiques en respectant la pluralité des approches.

Responsables du projet

Pascale LINANT DE BELLEFONDS , Responsable de l’équipe Lexicon Iconographicum Mythologiae Classicae (LIMC), UMR Archéologies et sciences de l’antiquité (ArScAn) , Archéologies et Sciences de l'Antiquité, UMR 7041

Henri-Paul FRANCFORT , Archéologies et Sciences de l'Antiquité, UMR 7041

Agnès ROUVERET , Université Paris Nanterre

Partenaires au sein du labex

  • Archéologies et Sciences de l'Antiquité (ArScAn) - UMR 7041
  • Musée du quai Branly - Jacques Chirac
  • Bibliothèque nationale de France (BnF)

Durée du projet

5 ans

Documents

Document

Programme rencontre TransImage - Art Nouveau 11 mars 2016
affiche_art_nouveau-1.pdf ( pdf - 5.42 Mo )

Programme - Rencontre TransImage 9-10 décembre 2014
programme_lhomme_animal.pdf ( pdf - 1.97 Mo )

Affiche - Rencontre TransImage 9-10 décembre 2014
affiche_lhomme_animal.pdf ( pdf - 5.51 Mo )

Fiche d'inscription - Rencontre TransImage 9-10 décembre 2014
inscription-hybrides2.doc ( doc - 96.47 Ko )

Appel à communications - Rencontre TransImage 9-10 décembre 2014
hybrides2_appel2.pdf ( pdf - 90.43 Ko )

Programme colloque gigantomachie
programme-gigantomachies.pdf ( pdf - 3.99 Mo )

Programme journée d'étude Hybrides
programme-transimage_hybrides_2013.pdf ( pdf - 218.82 Ko )

L’arc d’Orange. Rencontre avec Florian Stilp, animée par Pierre Rouillard.


Share
Déplier Replier
LINANT DE BELLEFONDS, ROUVERET

L'Homme-animal dans les arts visuels : Image et créatures hybrides dans le temps et dans l'espace


ISBN:  978-2-251-44617-2
URL / DOI:  Site des Belles Lettres
Editeur:  Les Belles Lettres - Presses Universitaires de Paris Nanterre


Abstract

Cet ouvrage s’est en quelque sorte modelé sur son objet en se présentant comme une hybridation aussi parfaite que possible des regards, des savoirs et des discours : de manière expérimentale et inédite, il propose une réflexion interdisciplinaire sur les mécanismes et les enjeux de l’hybridité homme-animal dans la création artistique, depuis les premiers témoignages laissés par les auteurs anonymes de l’époque paléolithique jusqu’aux réalisations des artistes les plus contemporains. Les vingt contributions ici réunies sont dues à des chercheurs, enseignants-chercheurs et conservateurs du patrimoine relevant de plusieurs domaines de spécialité – anthropologie, archéologie, histoire, histoire de l’art, histoire des sciences, littérature comparée. Après un premier chapitre consacré aux principes de création des êtres composites dans plusieurs aires géographiques (Proche Orient, Égypte et Méditerranée antiques, mondes amérindiens) et aux formes de réception de ces images hybrides aux époques médiévale (Centaures et Sirènes) et moderne (monstres imaginaires et rationalité des sciences naissantes), un deuxième chapitre permet de parcourir les enjeux de telles créations en Mésopotamie, en Égypte et en Grèce, jusqu’aux « hybrides utopiques » de Grandville. Le troisième chapitre interroge le geste créateur depuis l’homme-lion aurignacien jusqu’aux créations des artistes contemporains (« Sphynge » en sucre de Kara Walker, masques d’Ensor, portrait de Rosa Bonheur) pour arriver à la collaboration homme-animal-machine. Un quatrième et dernier chapitre permet d’approfondir la sémantique des hybrides ailés dans leur dimension spatiale et symbolique, de l’antiquité classique à l’Asie centrale et à la Chine anciennes, ainsi qu’à l’Orient médiéval. Au fil des contributions se tissent ainsi d’étranges correspondances entre les images, d’un continent à l’autre, d’une aire culturelle à une autre, du passé le plus lointain à nos jours.

Share
Déplier Replier
STILP

L'arc d'Orange : Origine et Nachleben


ISBN:  978-2-251-44616-5
URL / DOI:  Présentation sur le site des Belles Lettres
Editeur:  Les Belles Lettres - Presses Universitaires de Paris Nanterre


Abstract

L'arc romain d'Orange, vieux de plus de 2000 ans, a depuis ses origines capté l'attention de personnes d'époques et aux intérêts très différents. Il a été perçu comme modèle architectural idéal, comme triste ruine et son aspect antique fut l’objet de multiples reconstitutions.

La présente étude ouvre une nouvelle voie en retraçant la fortune d’un monument antique depuis sa création jusqu’à nos jours, ce que l’on appelle le « Nachleben ». Ainsi sont présentés pour chaque période le contexte historique et la perception contemporaine, la fonction et l’aspect changeants du monument en s’appuyant sur un vaste corpus documentaire et iconographique. Des dessins de Giuliano da Sangallo de 1496 jusqu’à Google Earth, en passant par des croquis et des tableaux d’Hubert Robert, de Clérisseau ou de Percier, l’arc d’Orange appartient tout autant à l’imaginaire artistique qu’à l’histoire du patrimoine.

À l’issue de cette captivante enquête, c’est aussi une nouvelle datation de sa construction qui est proposée.

TOUT A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Share
Déplier Replier

Florian STILP


Titre:  Chercheur associé
Institution:  ArScAn


Participe au projet:  TransImage. Regards sur la dynamique des images depuis les origines


Bio

Florian STILP, actuellement chercheur au Labex « Les passés dans le présent », a suivi ses études en archéologie classique dans différentes universités européennes (Fribourg-en-Brisgau, Rome, Paris, Oxford). Au-delà de l’histoire de l’art antique, il s’intéresse particulièrement aux problématiques diachroniques de la production et de la réception artistique. Après sa soutenance de thèse en cotutelle en 2004, Florian STILP a été boursier de la ville de Paris (2004-2005) et de la centrale berlinoise du Deutsches Archäologisches Institut (Reisestipendium DAI, 2005-2006), chercheur à l’Université de Heidelberg (2006-2008), maître de conférences associé à l’Université Paul Valéry - Montpellier III (2008-2011), puis chargé de recherche au Centre allemand d’histoire de l’art à Paris (2011-2013). En 2013, il a soutenu son HDR à l’Université Paris-Sorbonne.

Bibliographie sélective :

Ouvrages :

Florian STILP, Mariage et Suovetaurilia. Etude sur le soi-disant « Autel de Domitius Ahenobarbus ». Rivista di Archeologia Suppl. 26, G. Bretschneider, Rome 2001, 134 p., 77 ill.
Florian STILP, Die Jacobsthal-Reliefs. Konturierte Tonreliefs aus dem Griechenland der Frühklassik. Rivista di Archeologia Suppl. 29, G. Bretschneider, Rome 2006, 281 p., 85 pl.

Articles :

Florian STILP, « Regards romains sur l’art grec », in : M.-F. Badie – M.-C. Heck – Ph. Monbrun (éds.), La Fabrique du regard, Paris 2011, pp. 206-218.
Florian STILP, « Scylla l’ambivalente », Revue archéologique 1/2011, pp. 3-26.
Florian STILP, « Autoreprésentation funéraire, entre mythe, art officiel et ‘Berufsdarstellung’ », in : M. Galinier – F. Baratte (éds.), Iconographie funéraire romaine et société : corpus antique, approches nouvelles ?, Perpignan 2013, pp. 51-64.
 


L'arc d'Orange : Origine et Nachleben


Editeur:  Les Belles Lettres - Presses Universitaires de Paris Nanterre
ISBN:  978-2-251-44616-5
URL / DOI:  Présentation sur le site des Belles Lettres

Share
Déplier Replier

Pascale LINANT DE BELLEFONDS


Titre:  Directeur de recherche, CNRS
Fonction:  Responsable de l’équipe Lexicon Iconographicum Mythologiae Classicae (LIMC), UMR Archéologies et sciences de l’antiquité (ArScAn)
Institution:  Archéologies et Sciences de l'Antiquité, UMR 7041


Co-responsable du projet:  TransImage. Regards sur la dynamique des images depuis les origines , Corpus numérique des objets archéologiques à iconographie mythologique du Cabinet des Médailles de la BnF


Page Perso:  Page de Pascale Linant de Bellefonds sur le site d'ArScAn (http://www.mae.u-paris10.fr/arscan/Pascale-LINANT-DE-BELLEFONDS.html)


Bio

Après un double parcours en histoire de l’art et histoire, Pascale Linant de Bellefonds s’est orientée très tôt vers l'étude et l'analyse des images antiques. Ces premiers travaux, suivis d’une thèse sur l’iconographie des sarcophages attiques de la nécropole de Tyr (Liban), ont pesé de façon définitive sur la spécialisation de son domaine de recherche, l’iconographie grecque et romaine, envisagée plus précisément du point de vue des interactions entre le monde classique et l’Orient ; elle a fait de nombreuses missions d’étude au Proche et au Moyen Orient, en Égypte et en Turquie. Actuellement directeur de recherche au CNRS, P. Linant de Bellefonds effectue depuis 1973 sa carrière dans l’équipe française de la Fondation internationale pour le LIMC (Lexicon Iconographicum Mythologiae Classicae), équipe dont elle assume la responsabilité depuis 1995 (au sein de l’UMR 7041 ArScAn depuis 2005). Si elle est amenée à étudier des objets de toute nature porteurs d’iconographie, son domaine de spécialité reste la sculpture d’époque romaine et ses travaux les plus importants portent sur l’étude de grands programmes sculptés mis au jour en Turquie (Aphrodisias) et en Jordanie (Khirbet edh-Dharih, Pétra). Responsable scientifique des corpus numériques LIMC-France et Callythea, P. Linant de Bellefonds s’intéresse aussi depuis de longues années aux « humanités numériques ».


L'Homme-animal dans les arts visuels : Image et créatures hybrides dans le temps et dans l'espace


Editeur:  Les Belles Lettres - Presses Universitaires de Paris Nanterre
ISBN:  978-2-251-44617-2
URL / DOI:  Site des Belles Lettres

Henri-Paul FRANCFORT


Titre:  Directeur de recherche, CNRS
Institution:  Archéologies et Sciences de l'Antiquité, UMR 7041 , Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne


Co-responsable du projet:  TransImage. Regards sur la dynamique des images depuis les origines

Share
Déplier Replier

Agnès ROUVERET


Titre:  Professeur des universités émérite (Histoire de l'art et Archéologie)
Institution:  Université Paris Nanterre , Archéologies et Sciences de l'Antiquité (ArScAn) - UMR 7041


Co-responsable du projet:  TransImage. Regards sur la dynamique des images depuis les origines


Bio

Agnès Rouveret, ancien membre de l'École française de Rome, est professeur émérite d’histoire de l’art et archéologie à l’université Paris-Ouest-Nanterre/UMR 7041 ArScAn. Parmi ses ouvrages figurent : Histoire et imaginaire de la peinture ancienne (Ve s. av. J.-C. – Ier s. apr. J.-C.), Rome, 1989 et 2014 ; Peintures grecques antiques : la collection hellénistique du Musée du Louvre, Paris, 2004 (avec Ph. Walter) ; Couleurs et matières dans l’Antiquité. Textes, techniques et pratiques (avec S. Dubel et V. Naas), Paris, 2006. Elle a participé à The Cambridge History of Painting in the Classical World, 2015, J.J. Pollitt dir., ainsi qu’à A Companion to Ancient Aesthetics, 2015, P. Destrée et P. Murray dir.


L'Homme-animal dans les arts visuels : Image et créatures hybrides dans le temps et dans l'espace


Editeur:  Les Belles Lettres - Presses Universitaires de Paris Nanterre
ISBN:  978-2-251-44617-2
URL / DOI:  Site des Belles Lettres