Share
[STACEI] Mémoire(s) confisquée(s), mémoire(s) retrouvée(s) : les « sociétés secrètes » à l’épreuve de la Seconde Guerre mondiale
Du 19 Mars 2024 au 21 Mai 2024

Grand Orient de France, 16 rue Cadet 75009


Séminaire de recherche du projet Saisir et transmettre les archives courantes des ennemis idéologiques (STACEI) développé dans le cadre du labex Les passés dans le présent, organisé sous l'égide de l’Institut d’histoire du temps présent (UMR 8244, CNRS-Université Paris 8), en association avec le musée de la franc-maçonnerie et la bibliothèque du Grand Orient de France

 

Dès l’occupation du territoire français, les Allemands s’emparèrent des archives maçonniques qu’ils considéraient comme butin de guerre. Le 13 août 1940, l’État français proclame une loi portant « interdiction des associations secrètes et obligation pour les fonctionnaires et agents de l’État à souscrire une déclaration à leur sujet ». Celle-ci implique non seulement de gérer l’ensemble des biens saisis dans les loges, mais également de ficher les membres des « sociétés secrètes » pour vérifier l’exactitude des déclarations de non-appartenance à une « société secrète » des fonctionnaires et agents de l’État. Un ensemble administratif complexe se met en place, dont le service des sociétés secrètes (SSS) est l’incarnation. Si le SSS n’est pas inconnu dans l’historiographie, il semble avoir été quelque peu délaissé. Il faut reconnaître que les fonds d’archives à la disposition des chercheurs demeuraient jusqu’à présent rares et difficilement accessibles.

Le projet STACEI, débuté en avril 2022, se situe dans le prolongement du projet de recherche ProMéTEUS, il entend éclairer la problématique de la saisie d’archives des ennemis idéologiques entre 1940 et 1944 et plus particulièrement celles des « sociétés secrètes », en comblant notamment les lacunes archivistiques. À travers ce cas particulier, il s’agit de comprendre les processus de spoliation, le parcours personnel et professionnel des acteurs de l’antimaçonnisme pendant l’Occupation, la gestion de leur héritage et d’interroger l’éthique de la transmission dans le temps long par les institutions patrimoniales. Les premiers résultats des recherches entreprises dans le cadre du projet STACEI – avec notamment la mise au jour d’importants fonds d’archives – invitent à la mise en place du présent séminaire de recherche, dans le but de présenter ces avancées dans la connaissance historique du SSS et  de poursuivre collectivement une réflexion scientifique autour de l’administration de la lutte entreprise contre des « sociétés secrétés » et plus particulièrement la franc-maçonnerie, durant les années 1940-1944.

 

Informations pratiques :

Le séminaire se tiendra, à raison de deux séances mensuelles, le mardi, de 18h-20h, à la bibliothèque du Grand Orient de France, 16, rue Cadet, 75009 Paris.

Pour des raisons de place limitée, de sécurité du bâtiment et de gestion de la visio-conférence, nous demandons aux participants de bien vouloir s’inscrire, avant le 15 février 2024, à l’adresse suivante : https://my.weezevent.com/les-societes-secretes-a-lepreuve-de-la-seconde-guerre-mondiale

Pour les participants désirant suivre le séminaire en visio-conférence, nous vous remercions de vous inscrire à l’adresse suivante : https://my.weezevent.com/les-societes-secretes-a-lepreuve-de-la-seconde-guerre-mondiale-visoconference

(un e-mail précisant les modalités de connexion leur sera adressé dans la semaine précédant la première séance).

 

Programme :

Mardi 5 mars

Séance introductive

« Archiver, ficher, contrôler : le service des sociétés secrètes (1941-1944). Présentation du service des sociétés secrètes et du projet STACEI. »

Aurore Duvoisin et Emmanuel Kreis

 

Mardi 19 mars

« Le procès du service des sociétés secrètes dans les fonds des Archives nationales. »

Présentation par le département de la Justice et de l’Intérieur des Archives nationales

 

Mardi 2 avril

« Des archives à la provenance inconnue : les fonds du service des sociétés secrètes et du service des associations dissoutes du Grand Orient de France. »

Aurore Duvoisin

 

Mardi 23 avril

« Pétain et les francs-maçons. »

Projection du documentaire et discussion avec Laurent Joly

 

Mardi 7 mai

« Le service des sociétés secrètes au travers des fonds maçonniques et institutionnels de la Bibliothèque nationale de France. »

Anne Leblay-Kinoshita et Emmanuel Kreis

 

Mardi 21 mai

« La Franc-maçonnerie sous l'occupation : faire l’histoire de la répression antimaçonnique 1940-1944. »

Discussion autour de son ouvrage avec André Combes

Contacts

Contact