Share
See it

Sur les traces de la Mission Ogooué-Congo

Exposition virtuelle proposée dans le cadre d'Europeana Sounds et conçue à partir de fonds ethnomusicologiques conservés au Musée de l'Homme et géré par le Centre de Recherche en Ethnomusicologie (LESC-CREM). La numérisation des fonds a été réalisée dans le cadre du projet "Les sources de l'ethnomusicologie" développé au sein du labex Les passés dans le présent.

En 1947, il y a pratiquement 70 ans, le public découvre les premiers enregistrements sonores de musiques pygmées, collectés en Afrique Equatoriale par l’ethnomusicologue français Gilbert Rouget.

Ceux-ci ont été réalisés lors de la Mission Ogooué-Congo, une expédition scientifique menée par Noël Ballif, un jeune ethnologue de 23 ans. Cette mission est la première organisée par le Groupe Liotard, un collectif de jeunes explorateurs français créé au sein du Musée de l’Homme à Paris.

De juillet à décembre 1946, les douze membres de l’expédition traversent le Moyen-Congo (l’actuelle République du Congo) et le Gabon. Ils vont passer six semaines en complète immersion parmi les Pygmées Babinga de la Haute-Sangha, dans le nord du Moyen-Congo, expérience qui sera déterminante pour certains d’entre eux.

Qu’il s’agisse d’enregistrements sonores, de photographies, de films, d’objets ou d’écrits scientifiques, les nombreux documents collectés et produits pendant et après la Mission Ogooué-Congo permettent de suivre leur aventure.

Cette exposition virtuelle est proposée dans le cadre d'Europeana Sounds et conçue à partir de fonds ethnomusicologiques conservés au Musée de l'Homme et géré par le Centre de Recherche en Ethnomusicologie (LESC-CREM). La numérisation de ces fonds a été réalisée dans le cadre du projet "Les sources de l'ethnomusicologie" développé au sein du labex Les passés dans le présent.

Conception : Aude Julien Da Cruz Lima, Thomas Henry (Ceints de bakélite), Joséphine Simonnot.
Textes et recherches : Thomas Henry (Ceints de bakélite)

Accéder à l'exposition "Sur les traces de la Mission Ogooué-Congo"

See it

La Ligue des droits de l'Homme, 120 ans d'histoires

Dans le cadre du projet La Ligue des droits de l’Homme, nouvelles archives, nouveaux axes de recherche, de formation et de médiation numérique (LDH 120) développé au sein du labex Les Passés dans le présent, et à l'occasion des 120 ans de la LDH, La contemporaine présente une exposition consacrée à l'histoire de l'association.

Dans le cadre du projet La Ligue des droits de l’Homme, nouvelles archives, nouveaux axes de recherche, de formation et de médiation numérique (LDH 120) développé au sein du labex Les Passés dans le présent, et à l'occasion des 120 ans de la LDH, La contemporaine présente une exposition consacrée à l'histoire de l'association.


1898 : des citoyens révoltés par l’injustice dont était victime le capitaine Dreyfus décidaient de créer la Ligue française pour la défense des droits de l’Homme et du citoyen. Ils s’engageaient alors à porter aide et assistance « à toute personne dont la liberté serait menacée ou dont le droit serait violé ».

2018 : la Ligue des droits de l’Homme est aujourd’hui de tous les combats pour la justice, les libertés, les droits civiques et politiques, les droits économiques, sociaux et culturels, la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

L’activité de la Ligue constitue une page d’histoire de la République Française au XXe siècle. L’influence de l’association sur la Déclaration Universelle des droits de l’homme dont on commémore le 70e anniversaire le 10 décembre 2018, a été manifeste.

Depuis 2000, les archives de la Ligue des droits de l’Homme sont consultables à La contemporaine. L’inventaire du fonds postérieur à 1945 est achevé et ouvre de nouvelles perspectives à la recherche. Des campagnes de numérisation d’archives et de production d’entretiens audiovisuels ont été réalisées à cette occasion.

Elaborée à partir de ce fonds, l’exposition est structurée en quatre parties : « La fondation de la Ligue des droits de l’Homme » rappelle le moment de l’Affaire Dreyfus ; « Les premiers combats de la Ligue des droits de l’homme » retrace l’élargissement de son champ d’action aux droits économiques et sociaux, aux questions internationales, aux droits des femmes ainsi qu’aux luttes des populations colonisées ; « La Ligue, la paix et les guerres » apporte un éclairage sur son rôle dans les relations internationales ; « La Ligue des droits de l’homme aujourd’hui » souligne l’actualité des causes et des combats de l’association.

Conçue par des historiens et destinée à un large public - particulièrement aux collégiens, lycéens et étudiants - l’exposition permet de feuilleter les archives de la Ligue récemment numérisées, de consulter des extraits d’entretiens filmés et donne à voir d’autres richesses en provenance des fonds. Elle présente aussi l’Affaire Dreyfus de Georges Méliès, un des premiers films politiques français, tourné à l’occasion de la révision du procès, l’année de la création de la Ligue.

Accéder à l'exposition "La Ligue des droits de l'Homme, 120 d'histoires" sur le site de La contemporaine

voir aussi