Share
See it

Un photographe au musée : regards de Serge Oboukhoff sur les collections du Cabinet des Médailles de la BnF

Cette exposition de photographies présente plusieurs aspects du travail réalisé par Serge Oboukhoff dans le cadre du programme Corpus numérique des objets archéologiques à iconographie mythologique du département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF.

See it

Un jardin de Louis Philippe : Une palette de couleurs au service du roi

Celle-ci entraîne la création d’ouvrages d’art, le percement de tranchées en forêt et la création d’un débarcadère qui vont durablement marquer le paysage urbain et les abords du château, devenu Musée des Antiquités nationales en 1862.

C’est l’occasion pour Louis-Philippe Ier, roi des Français, de créer un jardin anglais dans le prolongement du parterre à la française et des quinconces eux-mêmes bientôt réagencés. Il en confie la réalisation à l’ingénieur Alexandre Prosper Loaisel de Tréogate qui, pour ce faire, va produire de nombreux plans conservés pour la plupart aux Archives nationales et aux Archives départementales des Yvelines.

La découverte à la faveur du récolement des collections documentaires d’un plan daté de 1844 ainsi que d’une aquarelle et d’un relevé sur calque, nous permettent de présenter ce dossier mal connu à nos visiteurs, notamment aux amateurs d’histoire du paysage et des jardins. Les teintes subtiles utilisées pour dresser les plans et en rendre compréhensibles les aménagements sont en échos au thème de la couleur des Rendez-vous aux jardins 2016. Ces plans sont autant d’hommages au travail des jardiniers du Domaine national qui contribuent aujourd’hui encore à la beauté du site.

Ce dossier résulte des recherches sur l’histoire du château et du domaine que mène actuellement le Musée d’Archéologie nationale – Domaine national de Saint-Germain-en-Laye en tant que partenaire du Labex Les passés dans le présent (Université Paris Nanterre).

 

Commissaire d’exposition :

Corinne Jouys-Barbelin, conservateur du patrimoine, responsable du Service des ressources documentaires

En collaboration avec :

Étienne Faisant, docteur en Histoire de l’art, ingénieur de recherches auprès du LABEX Les Passés dans le présent
Gilles Becquer, jardinier en chef du Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

See it

Objets d'étude. Revisiter les fouilles d'Arcy-sur-Cure par la photographie

Exposition de photographies prises par l'artiste contemporaine Claire Artemyz, dans le cadre du projet "Archives de fouilles du site d'Arcy-sur-Cure" (2ARC)

Ce projet photographique original est né d’une rencontre entre des Préhistoriens et une artiste contemporaine, Claire Artemyz. Ce projet, initié dans le cadre du projet 2ARC « Archives de fouilles - Arcy » (coordination N. Goutas, P. Bodu & L. Mevel, équipe Ethnologie Préhistorique, UMR 7041), s’est construit autour du matériel archéologique des grottes d’Arcy-sur-Cure et de la démarche du chercheur dans sa quête de compréhension de sociétés aujourd’hui disparues. Construite à la manière d’un triptyque traitant des principales étapes du projet sur les collections et les archives de fouilles des grottes d’Arcy-sur-Cure, cette exposition présentera une vingtaine de photographies au format selon trois perspectives :

  • les objets archéologiques,
  • la démarche du chercheur,
  • le travail des archivistes.

Les protagonistes des différentes photographies sont mis en scène selon des prises de vue particulières, mêlant des détails, des clairs-obscurs ou encore des flous volontaires, sans que jamais l’artiste ne recoure à un quelconque « trucage » des photos a posteriori ; tous ces effets sont ceux créés par l’artiste lors de la prise de vue, et dont le résultat, parfois imprévisible, se révèle lors du développement des pellicules.

Quelques mots sur l’artiste….

Claire Artemyz est une artiste contemporaine, travaillant de longue date sur le matériau « objets archéologiques », notamment à partir des collections du Musée des Confluences de Lyon, du Musée de l’Homme à Paris, du Musée d’Archéologie Nationale de Saint-Germain-en-Laye, du Centre Européen de Recherches Préhistoriques de Tautavel et de l’Institut de Paléontologie Humaine à Paris.

C’est à partir d’une interrogation sur la spécificité de l’identité humaine au sein du Vivant que Claire Artemyz a été amenée à explorer l’univers des fossiles et de la Préhistoire. Son choix de la photographie, essentiellement en plans rapprochés et une recherche minutieuse de la lumière, lui permet de révéler les objets sous des aspects inédits. Son objectif est de traduire en images les émotions que suscite en nous la confrontation avec les premières traces du Vivant et de la pensée artistique.

http://www.hominides.com/html/references/artemyz-photographe-prehistoire-0877.php

www.bradshawfoundation.com/memoires/index.php

http://www.photodeprehistoire.com/