Share

Patrimoine du Proche-Orient

Patrimoine du Proche-Orient
Vue des ruines de l'église Saint-Siméon © Wikimedia Commons

La Fondation de l'Université Paris Nanterre, le ministère de la Culture et le labex Les passés dans le présent ont signé une convention d'objectifs et de financement pour la mise en œuvre du programme d'action "Sauvegarde et reconstitution numérique du patrimoine du Proche-Orient".

À partir de l’important fonds d’archives des fouilles archéologiques au Proche-Orient conservé à la MAE, le projet vise à développer un volet éditorial grand public à partir de la documentation scientifique numérique de référence élaborée principalement dans le cadre du labex sur les sites archéologiques majeurs fouillés depuis le milieu du XXe siècle au Proche-Orient et les objets qui s’y rapportent. La modélisation des monuments du Proche-Orient emblématiques de la période proto-urbaine, qui voit la naissance de l’architecture monumentale et des cartographies interactives sont réalisées. Ces chantiers permettent de concevoir de nouvelles médiations pour un public élargi, dont la collection Grands sites archéologiques du ministère de la Culture est emblématique. Dans le cadre du portail sur les patrimoines du Proche-Orient de cette collection, le labex a donc créé, en étroite collaboration avec l’équipe dédiée du ministère, plusieurs sites internet sur des monuments, sites archéologiques et objets emblématiques: Mari (Massif Rouge et Grand palais royal, Tell Feres (Syrie), l’Ezida de Nimrud qui a abrité l’une des bibliothèques antiques les mieux documentées, le caillou Michaux (conservé à la BnF, la statue de Pazuzu (Louvre), etc. La deuxième phase du partenariat portera sur les sites de Bosra, Saint Symeon, Larsa-Oueili, Babylone et les sceaux cylindres du Proche-Orient ancien.

Ces dispositifs donnent à voir et à comprendre ce que furent les civilisations et les sites aujourd’hui menacés ou détruits.

Responsable du Projet

Micheline KURDY , Chercheuse associée, labex Les passés dans le présent , Université Paris Nanterre

Partenaires au sein du labex

  • Maison des Sciences de l'Homme Mondes - USR 3225
  • Archéologies et Sciences de l'Antiquité (ArScAn) - UMR 7041
  • Musée d'Archéologie nationale - Domaine de St-Germain-en-Laye

Autres partenaires associés

Ministère de la culture
https://archeologie.culture.fr/proche-orient/fr

Durée du projet

2 ans

Patrimoine du Proche-Orient dans la collection Grands sites archéologiques

Dans le cadre du projet Patrimoine du Proche-Orient, les chercheurs du labex Les passés dans le présent spécialistes du Proche-Orient ont collaboré étroitement avec les équipes du ministère de la culture pour la réalisation de plusieurs mini-sites archéologiques et thématiques dans la collection Grands sites archéologiques.

Dans le cadre du projet Patrimoine du Proche-Orient, les chercheurs du labex Les passés dans le présent spécialistes du Proche-Orient ont collaboré étroitement avec les équipes du ministère de la culture pour la réalisation de plusieurs mini-sites archéologiques et thématiques dans la collection Grands sites archéologiques.

Modèle d’approche multilatérale et complémentaire, l’objectif est de restituer les connaissances sur des sites majeurs de l’archéologie et du patrimoine culturel en développant différents thèmes: 

• la documentation et la préservation, 

• la continuité de la recherche malgré l’inaccessibilité de certains sites, 

• la représentation tridimensionnelle et interactive comme outil de travail et de présentation, 

• et la valorisation du patrimoine et de la recherche.

Une attention particulière est portée sur la représentation tridimensionnelle des sites et des objets archéologiques pour une meilleure compréhension historique et pour une plus large diffusion.

La traduction du projet en arabe est un volet principal coordonné par le labex Les passés dans le présent. Avec plusieurs spécialistes arabophones, la réalisation de la version arabe étaient menée par une approche complète et homogène afin d’avoir une traduction scientifique fidèle.

Première phase du projet :

La collaboration a commencé autour de quatre sites emblématiques du Proche-Orient :

Nimrud, une capitale d'Assyrie

Orient cunéiforme

Tell Feres, Syrie

Mari, ville des bords de l'Euphrate

Deuxième phase du projet:

Dans un second temps, la collection a été enrichie de cinq nouveaux sites :

Babylone

Bosra, capitale de l'Arabie

Saint-Syméon-le-Stylite

Larsa

Sceaux cylindres du Proche-Orient

 

TOUT A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Elisabeth BELLON


Titre:  Ingénieur de recherche, CNRS
Fonction:  Responsable du service des archives de la MAE
Institution:  MAE


Co-responsable du projet:  Archives de fouilles de sites préhistoriques et antiques

Régis VALLET


Titre:  Chargé de recherche, CNRS
Institution:  Archéologies et Sciences de l'Antiquité, UMR 7041

Pascal BUTTERLIN


Titre:  Professeur des Universités (Histoire, civilisation, archéologie et art des mondes anciens et médiévaux)
Institution:  Université Paris 1 , Archéologies et sciences de l’antiquité (ArScAn)


Co-responsable du projet:  Monuments d’Orient

Francis JOANNÈS


Titre:  Professeur Émérite d'Histoire, civilisation, archéologie et art des mondes anciens et médiévaux.  


Co-responsable du projet:  Patrimoine du Proche-Orient

Pierre-Marie BLANC


Titre:  Ingénieur de recherche CNRS


Co-responsable du projet:  Patrimoine du Proche-Orient

Share
Déplier Replier

Micheline KURDY


Titre:  Chercheuse architecte et archéologue
Fonction:  Chercheuse associée, labex Les passés dans le présent
Institution:  Université Paris Nanterre


Participe au projet:  Patrimoine du Proche-Orient , Numérisation et accès aux archives archéologiques du site de Saint-Syméon


Bio

Architecte-archéologue, Micheline Kurdy est spécialisée dans l'application des technologies numériques dans le domaine du patrimoine et de l'archéologie. Après avoir obtenu sa licence en architecture à l'Université de Damas (Syrie), elle a obtenu son master en architecture et son doctorat en archéologie au laboratoire MAP Gamsau du CNRS à Marseille (France). Sa thèse s'intitule "Apports des outils numériques dans les études archéologiques - gestion et représentation des informations en 3D". Ses recherches portent sur les différentes approches de l'analyse architecturale par la modélisation 3D et les représentations virtuelles des hypothèses de restitution. Depuis 2008, elle travaille sur le site de Saint-Siméon (Syrie) et a étendu ces dernières années son travail de terrain à divers sites du Moyen-Orient (Liban, Jordanie, Syrie). Depuis 2018, elle est chef de projet numérique au Labex "les Passés dans le présent", et responsable de la Collection Patrimoine du Proche-Orient pour la série Grands sites archéologiques (projet du ministère de la Culture français).

Actuellement chercheuse associée au labex les Passés dans le présent à l'Université Paris-Nanterre et responsable du projet "Numérisation de l'information et de la communication", elle est également depuis janvier 2022 chercheuse-architecte à l’IFPO à Antenne d’Amman.