Share

MonumenTAL : monuments antiques et traitement automatique de la langue

MonumenTAL : monuments antiques et traitement automatique de la langue

MonumenTAL porte sur l’élaboration et l’évolution des formulations désignant et distinguant les oeuvres figurées issues de l'Antiquité classique. La variété des titres et des appellations thématiques des monuments antiques, relevant de la statuaire principalement, dont témoignent les textes de l’Antiquité à nos jours, reflète les modes de formulation et la relation à l’oeuvre au moment et dans le contexte de création des expressions, les tentatives et principes de formalisation. Ces désignations ouvrent aujourd’hui le chemin aux données textuelles sur ces oeuvres du patrimoine culturel et participent à la reconstitution des filiations entre les créations visuelles originales, leurs répliques et leurs équivalents conceptuels. Fondé sur une collaboration étroite entre linguistes, historiens de l'art et philologues autour de l'étude de sources textuelles anciennes et contemporaines majoritairement conservées à la Bibliothèque nationale de France (BnF), le projet vise à repérer les appellations, souvent multiples, des oeuvres pour étudier leur élaboration dans différents contextes, à les rassembler pour créer un référentiel multilingue interopérable entre les textes et des corpus numériques d'oeuvres d’art, et à faire interagir ce vocabulaire avec des méthodes du traitement automatique des langues (TAL), cela jusqu'à l'expérimentation du deep learning, pour développer outils et processus pour la fouille de textes. Ce travail sur les modes d'expression porte également l'étude, dans différents contextes, de la relation du commentateur à l'oeuvre, à son lectorat et à sa propre érudition, et du rapport de l'artiste à l'oeuvre connue par les textes. Le partage avec le public de la connaissance des textes retrouvée et renouvelée passera par la mise en ligne d'une “Sélection” de sources numérisées, dédiée à des oeuvres à la fortune déterminante dans la création artistique et aux écrits des collectionneurs, érudits et théoriciens de ce champ de l’art classique. Enfin, le projet doit permettre un enrichissement croisé des vocabulaires archéologiques utilisé dans les différents contextes des projets de recherche, bibliothéconomiques et patrimoniaux.

Responsable du Projet

Anne-Violaine SZABADOS , ArScAn

Partenaires au sein du labex

  • Archéologies et Sciences de l'Antiquité (ArScAn) - UMR 7041
  • Bibliothèque nationale de France (BnF)
  • Modèles, Dynamiques, Corpus (MoDyCo) - UMR 7114

Durée du projet

39 mois

Mots-clés

traitement automatique de la langue-TAL, fouille de textes, patrimoine antique, référentiel iconographie, humanités numériques