Share

Mise en ligne de référentiels expérimentaux et ethnoarchéologiques sur les techniques archéologiques

Mise en ligne de référentiels expérimentaux et ethnoarchéologiques sur les techniques archéologiques
Débitage expérimental de lames de silex détachées par pression au levier (© JP 2012 UMR7055  Préhistoire et Technologie)

Le laboratoire « Préhistoire et Technologie » a constitué depuis les années 1980 un capital unique en son genre : des collections expérimentales et ethnoarchéologiques à valeur de référence pour l’identification et la caractérisation technologique des vestiges préhistoriques. Ces collections sont assurément les plus complètes et les plus avancées tant au niveau national qu’au niveau international.
Le projet consiste à fournir un accès en ligne à ces collections référentielles qui constituent d’indispensables outils d’expertise. Il s’adresse à un public international d’étudiants, post-doctorants et chercheurs menant des études technologiques. Une déclinaison documentaire de ces référentiels sur les techniques sera élaborée avec le Musée d’Archéologie Nationale dans le cadre du labex.
Ce projet répond aux thématiques du labex en mettant à disposition des outils de recherche numérique jusque là inaccessibles. Ces outils permettent d’appréhender la préhistoire via le numérique, contribuant ainsi à la médiation de l’histoire.

Responsable du Projet

Valentine ROUX , Préhistoire et Technologie

Partenaires au sein du labex

  • Préhistoire et Technologie - UMR 7055
  • Archéologies et Sciences de l'Antiquité (ArScAn) - UMR 7041
  • Maison Archéologie et Ethnologie, René-Ginouvès (MAE) - USR 3225
  • Musée d'Archéologie nationale - Domaine de St-Germain-en-Laye

Autres partenaires associés

Maison de la Recherche en Sciences Humaines (MRSH) de Caen, pôle document numérique
http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/

Durée du projet

3 ans
Share
Déplier Replier
ROUX

Des Céramiques et des Hommes. Décoder les assemblages archéologiques


ISBN:  9782840162391
Editeur:  Presses Universitaires de Paris Ouest


Résumé

L'objectif de cet ouvrage est de fournir un cadre théorique et méthodologique pour étudier les assemblages céramiques et leur variabilité diachronique et synchronique. Ce cadre est fondé sur l'approche technologique qui, à travers le concept de chaîne opératoire, ambitionne une lecture anthropologique des objets archéologiques, soit une lecture à la fois culturelle et sociologique.

Pour mettre en oeuvre cette lecture, l'auteur propose une stratégie de recherche originale dont l'exposé est au cœur de ce manuel. Cette stratégie conditionne l'organisation des différents chapitres dont la succession répond au souci didactique d'expliciter non seulement comment étudier des séries archéologiques, mais aussi pourquoi les modalités d'étude proposées sont incontournables pour aborder, de manière fondée, des champs interprétatifs ambitieux.

Le projet de mise en ligne de référentiels expérimentaux et ethnoarchéologiques sur les techniques archéologiques s’est concrétisé par la publication dans la revue The Arkeotek Journal de 6 référentiels :

  • 3 référentiels sur des techniques céramiques (article original de C. Jeffra, 2015, et articles ré-édités d’A . Gelbert, 2003),
  • 1 référentiel sur des techniques de finitions de perles en roches dures (article ré-édité de d’Errico et al., 2000),
  • 1 référentiel sur du matériel de broyage (article original de S. Delgado, 2015),
  • 1 référentiel sur les modalités de collecte des Columbella Rustica (article original de C. Perlès, 2016) et
  • 1 référentiel sur la fonction de pointes en os (article original d’A. Legrand, 2016). Ces référentiels ont pour particularité d’organiser les données, illustrées de photos, dessins et films, en fonction de leur analyse et interprétation, offrant ainsi aux lecteurs de véritables bases de connaissances.

Les travaux d’ingénierie autour de l’édition et la publication des référentiels sont assurés par le Pôle pluridisciplinaire de la MRSH de Caen.