Share

Mémoire environnementale en tension

Mémoire environnementale en tension

La forêt, les paysages agricoles et autres milieux ont en commun une matérialité porteuse de mémoires (sol, animaux, chimie, plantes, pierre, eau, pollen, arbres, etc.) et travaillée de manières diverses par la science, la technologie, la politique et le religieux. Forêt ou ressources aquifères sont l’objet d’interventions sociales, politiques, religieuses et économiques qui façonnent les expériences et les mémoires environnementales. Pour autant, ces écosystèmes agissent très concrètement sur la relation entre les hommes et l’environnement (fertilité, catastrophes, nouveaux cultes, etc.). Nous souhaitons ainsi examiner les enjeux politiques et anthropologiques des écologies déployées, et leurs rapports à leur conservation, en Inde du sud. Comment envisager des modes de restitution institutionnels (musées…) et vernaculaires (théâtres populaires, chants…) de ces mémoires environnementales ? Nous proposons d’organiser à Pondichéry un atelier international de deux jours afin de réfléchir d’une part à la constitution d’un projet de plus grande envergure proposable au Labex, et d’autre part à la construction d’un espace muséal dédié à ces mémoires environnementales en tension.

Responsables du projet

Frédéric LANDY , Université Paris Nanterre - UMR 7218 LAVUE, équipe Mosaïques 

David PICHERIT , CNRS - UMR 7186 LESC

Partenaires au sein du labex

  • Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC) - UMR 7186
  • Laboratoire Architecture, Ville, Urbanisme, Environnement (LAVUE) - UMR 7218

Autres partenaires associés

Institut Français de Pondichéry (MEAE-CNRS)
http://www.umifre.fr/c/217

Durée du projet

1 an

Mots-clés

mémoire environnementale, espace muséal, humains et non humains, temporalité, patrimoine