Share

Les procès filmés, une mémoire vive : de Nuremberg au procès du 13 novembre 2015

Les procès filmés, une mémoire vive : de Nuremberg au procès du 13 novembre 2015

Depuis la mise en place en 1945 d’un tribunal spécial chargé de juger les crimes commis par les principaux responsables du Troisième Reich, le procès dit « historique », filmé, est devenu un élément majeur dans la mémoire des nations confrontées à des génocides, des crimes contre l’humanité, des violences de guerre, et des actes terroristes. Quand le procès rend justice, il le fait au nom du ou des peuples concernés, et joue un rôle démocratique et éthique, par la transparence et l’équité de ses débats. L’histoire du temps présent, incarnée par un laboratoire qui en a fait son concept fondateur, l’IHTP, concerne le passé proche, celui pour lequel existent encore des acteurs vivants. D’où vient l’intérêt, partagé avec l’instance judiciaire, pour le témoin, d’autant plus quand il se constitue partie civile, ou participe simultanément aux mises en récit initiées par les historiens. Notre projet, interdisciplinaire (histoire, disciplines juridiques, anthropologie, archivistique) et multimédia (image animée, installations vidéo, mise en forme théâtrale) allie une réflexion scientifique sur les politiques de mémoire à une série d’événements en lien avec la tenue, en 2020-2021, du procès des attentats du 13 novembre 2015.

Responsables du projet

Christian DELAGE , Université Paris 8 - Institut d'histoire du temps présent (IHTP)

Martine SIN BLIMA-BARRU , Archives nationales

Partenaires au sein du labex

  • Institut d'histoire du temps présent (IHTP) - UMR 8244
  • Archives nationales

Autres partenaires associés

Cardozo Law School
https://cardozo.yu.edu/

Zadig Productions
http://www.zadigproductions.fr/

Durée du projet

36 mois

Mots-clés

procès, image, témoin, histoire, mémoire