Share

Les nations et l’Europe : deux mémoires en parallèle

Les nations et l’Europe : deux mémoires en parallèle

Ce projet a pour objectif l’analyse des relations entre le sentiment national et l’idée européenne depuis la fin du XVIIIe siècle. De l’Europe des révolutions qui ouvre le XIXe siècle à celle de Maastricht, un dialogue à la fois conflictuel et complémentaire a été poursuivi entre les tenants d’une identité nationale et ceux qui ont plaidé en faveur d’un destin commun des peuples de l’Europe. L’objectif de la recherche est d’identifier les forces politiques, les milieux économiques, les groupes de pensée, les personnalités, les milieux culturels qui ont été à la source de ces débats, d’isoler les tournants, les moments de stabilisation, les crises, les conflits qui ont redéfini profondément le jeu de miroir entre les nations et l’Europe. L’enjeu de ce travail est encore de comprendre comment se sont construites par étapes, une mémoire des nations et une mémoire de l’Europe, comment se sont différenciées, au sein même des nations et de l’Europe, des mémoires des régions et d’analyser l’évolution des rapports de force entre ces mémoires sur la scène politique. Ce programme associe des chercheurs de plusieurs pays européens : l’Allemagne, les Pays-Bas, la France, l’Italie, la Grande-Bretagne, l’Espagne, la Hongrie, la Suisse, la Belgique.

Comité scientifique

Giampietro BERTI, Professeur d’histoire contemporaine, Università degli studi di Padova
Keir Douglas ELAM, Professeur de littérature anglaise, Université de Bologne
Philippe JOUTARD, Professeur d'histoire émérite, École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)
Elena MUSIANI chargée de recherche , Université de Bologne
Laszlo NAGY, Professeur d’histoire contemporaine, Université de Szeged
Julio PERREZ SERANO  Professeur d’histoire contemporaine, Université de Cadix 
Bernd ZELINSKY, Professeur de civilisation allemande,  Université de Paris Ouest

Responsable du Projet

Francis DÉMIER , Université Paris Nanterre

Partenaires au sein du labex

  • Institut des Sciences sociales du Politique (ISP) - UMR 7220
  • Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC)
  • Maison Archéologie et Ethnologie, René-Ginouvès (MAE) - USR 3225

Autres partenaires associés

Université de Bologne
http://www.unibo.it/

Institut Français d’Histoire sociale
http://www.est-et-ouest.fr/

Comitato di Bologna per la Storia del Risorgimento Italiano

GEMMA, Master degree in Women’s and Gender Studies in Europe by the European Commission
http://masteres.ugr.es/gemma/

Centre des études romanes, Université Paris Nanterre (EA369)
https://ea369.u-paris10.fr/

Centre de Recherches Pluridisciplinaires multilingues (CRPM, EA4418), Université Paris Nanterre
https://crpm.u-paris10.fr

Grupo de Estudios de Historia Actual
http://www.gehablog.org

Archives de l'Union Européenne (Florence - Italie)
http://www.eui.eu/

Durée du projet

3 ans

Mots-clés

mémoire, Nation, Europe, crises, conflits

Documents

Document

Programme du colloque "Du Grand Tour à Erasmus : l'Europe au bout du voyage" - 6 et 7 avril 2017
programme_colloque_2017_-_web.pdf ( pdf - 527.68 Ko )

Programme du colloque "L'Europe: une autre nation?" - 18 et 19 février 2016
colloque_leurope_une_autre_nation_programme_web.pdf ( pdf - 1.51 Mo )

Programme du colloque "La nation entre histoire et mémoire" - 5 et 6 février 2015
colloque_la_nation_entre_histoire_et_memoire_-_programme_web.pdf ( pdf - 952.76 Ko )


Share
Déplier Replier
DÉMIER, MUSIANI

Les nations européennes entre histoire et mémoire, XIX-XXe siècles


ISBN:  9782840162537
URL / DOI:  Commander le livre sur le Comptoir des presses d'universités
Editeur:  Les Presses universitaires de Paris Nanterre


Mots clés

destin commun, Europe, identité, Mémoire, sentiment national

Résumé

Cet ouvrage s'inscrit dans un programme de recherche intitulé «Les nations et l’Europe: deux mémoires en parallèle». Ce programme développé au sein du Labex de l’université de Paris-Nanterre, Les passés dans le présent, a pour objectif l’analyse des relations entre le sentiment national et l’idée européenne depuis la fin du XVIIIe siècle. De l’Europe des révolutions qui ouvre le XIXe siècle, à celle de Maastricht, un dialogue à la fois conflictuel et complémentaire a été poursuivi entre les tenants d’une identité nationale privilégiée et ceux qui ont plaidé en faveur d’un destin commun des peuples de l’Europe.

Ce livre s’est alors donné pour objectif d’identifier les forces politiques, les milieux économiques, les groupes de pensée, les personnalités, les milieux culturels qui ont été à la source de ces débats et d’isoler les tournants, les moments de stabilisation, les crises, les conflits qui ont redéfini profondément le jeu de miroir qui s’est progressivement établi entre les nations et l’Europe. Ceux et celles qui ont participé à cet ouvrage ont voulu comprendre comment se sont construites par étapes, une mémoire des nations et une mémoire de l’Europe, comment se sont différenciées, au sein même des nations et de l’Europe, des mémoires concurrentes des régions; comment encore, ces mémoires ont été convoquées sur la scène politique. Cette recherche a eu enfin pour ambition d’alimenter un débat d’actualité sur la place occupée par le sentiment national et l’idée européenne dans un paysage de crise où les deux identités sont à l’épreuve.