Lutten dans le baobab. Mission Sahara-Soudan (1935) © Bibliothèque Éric-de-Dampierre, MAE

Qu'est-ce que le labex ?

Le laboratoire d'excellence Les passés dans le présent est un projet de recherche collectif qui associe des partenaires issus du monde universitaire et d'institutions patrimoniales. Consultez les différentes rubriques pour en savoir plus sur son fonctionnement.

Médiations de l'histoire et humanités numériques

Que savons-nous du rapport au passé de nos contemporains, en temps de mondialisation ? Que savons-nous du rapport au passé des sociétés qui nous ont précédées, ici, ailleurs, et des effets qu’il produit sur le présent et le futur ? Une connaissance active du passé est-elle nécessaire pour la vie en commun ? À l’heure où les industries de la communication organisent les savoirs et leurs circulations, à quelles conditions est-elle possible ?

Ces questions formulées collectivement sont au travail dans le programme scientifique du labex Les passés dans le présent : histoire, patrimoine, mémoire depuis un peu plus presque 4 ans, mobilisant toute la richesse et la pluralité des sciences humaines et sociales. Elles font l’objet d’études au long cours, d’enquêtes d’ampleur, de croisements inédits entre disciplines, d’investigations d’un nouveau genre à l’ère du numérique. Elles conduisent à de nouvelles méthodes et de nouveaux dispositifs de recherche.

Ensemble, partageant la volonté de co-construire les savoirs, les équipes de recherche et institutions patrimoniales partenaires et associées conduisent une soixantaine de projets de recherche et de recherche-action, qui mobilisent, fin 2015, près de 200 d’enseignants-chercheurs, chercheurs, conservateurs du patrimoine et des bibliothèques, ingénieurs et de nombreux collaborateurs contractuels, qu’ils soient postdoctorants, doctorants ou étudiants de master. Accueillant chercheurs et doctorants étrangers, le labex se déploie à l’international, d’une part grâce aux dynamiques de collaboration  et aux terrains des équipes impliquées, d’autre part, dans le cadre d’un partenariat structurant qu’il a initié en 2014 avec le programme Care for the Future, porté par le Arts and Humanities Research Council (Royaume Uni). S’il associe des institutions culturelles et d’enseignement supérieur et de recherche nationales, si nombre d’enquêtes et d’études en cours ont également une portée nationale (métropolitaine et ultramarine), le labex Les passés dans le présent n’en est pas moins également inscrit dans son territoire, tant par certains de ses objets ainsi que par ses partenariats avec les collectivités locales et le monde associatif. La diversité des échelles et des terrains et l’interdisciplinarité effective des projets servent l’objet de recherche commun, que résume le titre du programme.

Quels usages pour quels passés ? Quels passés pour quels usages ? Ces interrogations en miroir sont d’ordre politique, culturel, social, épistémologique et technique. Elles sont en prise avec les grands enjeux actuels de la médiation à l’ère du numérique, entre usages savants et usages sociaux : musées virtuels, accès numériques aux sources pour l’histoire, modélisation à plusieurs des données du patrimoine, transformation de la lecture savante des textes anciens, constitution d’archives orales pour le XXIe siècle. Le labex s’intéresse aux temporalités imbriquées, aux constructions contrastées des récits historiques et mémoriels et à leurs effets, aux transformations et migrations des représentations, à la matérialité du passé et à ses traces, à l’immatérialité des savoir-faire et des savoir-être, à la circulation dématérialisée des fonds et collections. Ce faisant, il se propose de faire jouer l’articulation entre histoire, patrimoine et mémoire.