Share

Participants

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Share
Déplier Replier

Aroua LABIDI


Titre:  Doctorante contractuelle du labex Les passés dans le présent
Institution:  Université Paris Nanterre , Archéologies et Sciences de l'Antiquité, UMR 7041


Participe au projet:  Les mémoires de la conquête arabe de l'Afrique du Nord


Bio

Née en 1987 à Tunis. Titulaire d'un master en lettres (Paris 7) et d'un master en histoire (EHESS). Actuellement  : doctorante travaillant sur le thème de la conquête arabe dans les manuels scolaires maghrébins.

Share
Déplier Replier

Bertrand LAFONT


Titre:  Directeur de recherche, CNRS
Fonction:  Responsable de l’équipe "Histoire et Archéologie de l’Orient Cunéiforme", UMR 7041 Archéologies et sciences de l’antiquité (ArScAn)
Institution:  CNRS UMR 7041 ArScAn


Co-responsable du projet:  Digital humanities and Assyriology: tools for an “online” history of the ancient Middle East


Email:  bertrand.lafont@mae.cnrs.fr


Bio

Bertrand Lafont est assyriologue et sumérologue, spécialiste des périodes de la haute histoire du Proche-Orient ancien (IIIe et IIe millénaires av. notre ère).
Il est actuellement co-directeur adjoint du projet international de conservatoire numérique de la documentation cunéiforme CDLI (Cuneiform Digital Library Initiative)
De 2003 à 2008 il a occupé à Damas et Beyrouth les fonctions de directeur scientifique du département d’archéologie et d’histoire ancienne de l’Institut français du Proche-Orient (IFPO).

Share
Déplier Replier

Christian LANDES


Titre:  Conservateur en chef du patrimoine
Fonction:  Responsable du grand département des antiquités nationales
Institution:  Musée d’archéologie nationale / Domaine national de Saint-Germain-en-Laye


Participe au projet:  Commission de Topographie des Gaules (1858-1879)


Bio

Christian Landes, conservateur en chef du patrimoine, est « chef » du « grand département des antiquités nationales » au musée d'archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye. Après avoir participé à la création et au fonctionnement du musée archéologique Henri-Prades à Montpellier-Lattes (1982-2004), il a été conseiller pour l'Antiquité à l'INHA (2004-2008). Ses travaux portent sur l'époque romaine (en Gaule et en Afrique du nord) et sur la mémoire de l'archéologie nationale.

Marie-Claire LAVABRE


Titre:  Directeur de recherche, CNRS
Fonction:  Directrice de l'ISP
Institution:  Institut des Sciences sociales du Politique, UMR 7220


Co-responsable du projet:  “Ordinary” conceptions and “vernacular” vocabulary in the mediation of history , Memory and public uses of the past


Participe au projet:  Transatlantique

Share
Déplier Replier

Julie LAVIELLE


Titre:  Doctorante
Institution:  Institut des Sciences sociales du Politique, UMR 7220


Participe au projet:  Transatlantique , Qu’est-ce qui se joue dans la médiation de l’histoire ? Étude de cas à l’échelle locale. , Mémoire et usages publics du passé en Europe: séminaire international


Bio

Doctorante contractuelle dans le cadre du Labex Les passés dans le présent, Julie Lavielle s’est spécialisée dans l’étude des politiques de la mémoire comme dispositifs de sortie de conflit. Elle a enseigné des travaux dirigés d’introduction à la science politique et co-organise le séminaire Mémoires et usages publics du passé en Europe.

Sa thèse s’intéresse à la constitution de la mémoire comme problème public en Colombie en se centrant sur l’analyse des processus qui ont mené à la construction de monuments puis de musées de la mémoire. Elle a pour objectif de cerner les interactions entre « mémoires vives » du conflit, présentes parmi les victimes et la population civile, évocations du passé portées par les associations de victimes, et mises en récit produites par les acteurs publics ; elle envisage ainsi les monuments et les musées comme des espaces clefs où se croisent ces processus. Elle s’appuie sur la comparaison de deux objets: le monument en hommage aux morts du massacre de Trujillo, construit par une association de victimes locale et des ONG dans un contexte où la thématique de la mémoire était absente du débat public, et le « Musée-Maison de la mémoire » de Medellín, d’origine publique et valorisé en tant qu’outil de pacification.

Share
Déplier Replier

Ségolène LE MEN


Titre:  Professeur des universités (histoire de l'art)
Institution:  Histoire des Arts et des Représentations, EA 4414


Co-responsable du projet:  Dialectical images, imaginary museums, virtual museums , History of modern laughter (19th – 21st centuries): comic traditions and multimedia culture


Bio

Historienne de l'art et des images, Ségolène Le Men est professeur à l’Université Paris Ouest, membre de l’Institut universitaire de France. Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure (Sèvres), agrégée, M.A. Fine Arts Harvard, Docteur ès Lettres, elle a été chercheur CNRS au musée d’Orsay (1984-1995) et directrice des études Lettres  à l’ENS de la rue d'Ulm (2001- 2004).  Directrice-adjointe de l'équipe d'accueil Histoire des arts et des représentations (HAR EA 4414), chercheur associé à l'ITEM (resp. équipe Histoire de l'art et génétique des oeuvres), elle est présidente honoraire et membre du bureau du Réseau international de formation en histoire de l'art (RIFHA) qu'elle a initié en 2003 (www.proartibus.net) et qui organise en 2014 avec l'université de Tokyo sa XIIe Ecole de Printemps quadrilingue Wakugumi (Cadre/Framework) en histoire de l’art- Regards croisés sur Occident, Japon et Asie pour les étudiants de huit pays d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Asie. Elle est commissaire général associé pour la France de l'exposition Cathédrales Un mythe moderne (Rouen, musée des beaux-arts, 12 avril-31 août 2014, Cologne, musée Wallraf-Richartz & fondation Corboud, automne 2014).

Professeur invité dans différents pays (Suisse en 2004 et 2005, Canada en 2004 et 2005, Allemagne en 2006, Japon en 2007, 2008,  2009), ainsi qu'au Getty Research Institute en 2012 et à l'université de Tokyo en 2013.

Membre du comité de rédaction de La Revue de l’art, du comité international de Nineteenth-Century Art World-Wide (USA), d' Intermédialités (Canada) et précédemment d'Art History (Grande-Bretagne).

Membre de l'Academia europaea. Chevalier de la légion d'honneur.

Livres et catalogues (sélection): Les Abécédaires français illustrés du XIXè siècle (1984). Exp. Lanternes magiques, tableaux transparents, (musée d'Orsay, 1995). La Cathédrale illustrée, de Hugo à Monet. Regard romantique et modernité (1998 et 2002). Courbet (2007, éd. angl. 2008). Daumier et la caricature (2008). Monet (2010). Exp. Pour rire ! Daumier, Gavarni, Rops, l’invention de la silhouette (Namur, 2010). Exp. Jules Chéret: de l’affiche au décor (Les Arts décoratifs, 2010, avec Réjane Bargiel). Exp. Grandville Un autre monde. Les dessins et les secrets  (Namur, 2011, avec Jan Ceulers). L'art de la caricature (2011, collectif, dir. ). La fabrique du titre Nommer les oeuvres d’art,  (2012, avec Marianne Jakobi et Pierre-Marc de Biasi).


Héloïse et Abélard, un mythe romantique


Editeur:  Hazan
ISBN:  9782754107617

Share
Déplier Replier

Sandrine LEFRANC


Titre:  Chargée de recherche, CNRS
Institution:  Institut des Sciences sociales du Politique, UMR 7220


Co-responsable du projet:  Transatlantic


Page Perso:  Page de Sandrine Lefranc sur le site de l'ISP (http://www.isp.cnrs.fr/?LEFRANC-Sandrine)


Bio

Sandrine Lefranc s’est spécialisée dans l’étude des dispositifs de sortie de conflit politique violent (répression étatique, guerre civile) mis en place par des acteurs locaux et internationaux.

Au cours des trente dernières décennies, les poursuites judiciaires ont été rares ; l’institutionnalisation du droit pénal international n’a pas empêché le recours fréquent à des lois d’amnistie. Les politiques de « vérité » (commissions de vérité et de réconciliation, écriture collective de l’histoire), de réparations aux victimes (indemnisations ou réparations symboliques) et de « réconciliation » (efforts de rétablissement d’un dialogue entre les belligérants, pacification « par le bas ») ont au contraire connu un important développement. Elles font désormais l’objet d’une expertise portée par des organisations internationales. Elles contribuent en outre à des mobilisations en vue de la réforme de la justice pénale (pour une « justice restauratrice ») et de la diffusion de techniques de régulation des conflits par l’individu empruntées à la psychologie comportementaliste nord-américaine.

Les politiques mises en œuvre localement et nationalement, aussi bien que l’expertise internationale, sont abordées au moyen de méthodes variées (entretiens, observation, prosopographie, analyse documentaire) , et en articulant les apports de différentes « sous-disciplines » des sciences sociales du politique : sociologie politique comparée (entre certains pays d’Amérique latine et d’Afrique subsaharienne), théorie politique, et sociologie politique de la circulation internationale des politiques.

Le travail sociologique permet un examen critique des analyses à finalité d’évaluation (de recherche-action) proposées par la science politique nord - américaine.

Nathalie LÉGER


Fonction:  Directrice de l'IMEC
Institution:  Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC)


Participe au projet:  Discipliner l’archive ?

Share
Déplier Replier

Pascale LINANT DE BELLEFONDS


Titre:  Directeur de recherche, CNRS
Fonction:  Responsable de l’équipe Lexicon Iconographicum Mythologiae Classicae (LIMC), UMR Archéologies et sciences de l’antiquité (ArScAn)
Institution:  Archéologies et Sciences de l'Antiquité, UMR 7041


Co-responsable du projet:  TransImage. On the dynamic of images since the origins. , Digitized collections of the BNF’s Department of Medals


Page Perso:  Page de Pascale Linant de Bellefonds sur le site d'ArScAn (http://www.mae.u-paris10.fr/arscan/Pascale-LINANT-DE-BELLEFONDS.html)


Bio

Après un double parcours en histoire de l’art et histoire, Pascale Linant de Bellefonds s’est orientée très tôt vers l'étude et l'analyse des images antiques. Ces premiers travaux, suivis d’une thèse sur l’iconographie des sarcophages attiques de la nécropole de Tyr (Liban), ont pesé de façon définitive sur la spécialisation de son domaine de recherche, l’iconographie grecque et romaine, envisagée plus précisément du point de vue des interactions entre le monde classique et l’Orient ; elle a fait de nombreuses missions d’étude au Proche et au Moyen Orient, en Égypte et en Turquie. Actuellement directeur de recherche au CNRS, P. Linant de Bellefonds effectue depuis 1973 sa carrière dans l’équipe française de la Fondation internationale pour le LIMC (Lexicon Iconographicum Mythologiae Classicae), équipe dont elle assume la responsabilité depuis 1995 (au sein de l’UMR 7041 ArScAn depuis 2005). Si elle est amenée à étudier des objets de toute nature porteurs d’iconographie, son domaine de spécialité reste la sculpture d’époque romaine et ses travaux les plus importants portent sur l’étude de grands programmes sculptés mis au jour en Turquie (Aphrodisias) et en Jordanie (Khirbet edh-Dharih, Pétra). Responsable scientifique des corpus numériques LIMC-France et Callythea, P. Linant de Bellefonds s’intéresse aussi depuis de longues années aux « humanités numériques ».


L'Homme-animal dans les arts visuels : Image et créatures hybrides dans le temps et dans l'espace


Editeur:  Les Belles Lettres - Presses Universitaires de Paris Nanterre
ISBN:  978-2-251-44617-2
URL / DOI:  Site des Belles Lettres