Share

Histoires Perturbées, Passés Retrouvés: Analyse et Synthèse Croisée d’Histoires Orales et d’Histoire dans des Contextes Post-Conflit et Postcoloniaux

Histoires Perturbées, Passés Retrouvés: Analyse et Synthèse Croisée d’Histoires Orales et d’Histoire dans des Contextes Post-Conflit et Postcoloniaux

Projet franco-britannique développé en partenariat avec le programme Care for the Future, du Arts & Humanities Research Council (Royaume-Uni)

Histoires Perturbées, Passés Retrouvés se pose la question de savoir « qui compte » quand il s’agit de faire l’histoire. À partir d’un travail sur le terrain au Royaume Uni, en France, en Suisse et Namibie, en France, Israël, États-Unis et en Angola et d’une recherche dans les fonds de la CIMADE ou du Haut Commissariat aux réfugiés, les chercheurs impliqués se proposent de « récupérer des expériences passées qui ont pu être masquées par les discours publics et par l’historiographie fondée seulement sur les archives écrites ». Il s’agit d’un travail transdisciplinaire (histoire et anthropologie/ethnographie) de collecte et d’analyse d’histoire orale et amateur, en parallèle à l’analyse d’archives écrites. De quelles manières les histoires orales et amateurs, les témoignages et les récits entrent-ils en controverse avec l’histoire formelle ? Quelles conclusions théoriques et méthodologiques en tirer ? Le projet s’inscrit dans la suite des travaux de Gayatri Spivak, qui a montré comment l’histoire orale et l’histoire amateur peuvent faciliter la restauration du sujet et contribuer à la reconnaissance de l’hétérogénéité dans des situations où les expériences de « perturbation » ont vidé les individus, les groupes et les expériences de leur identité propre.

Responsables du projet

Michèle BAUSSANT , Chargée de recherches première classe au CNRS , Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie Comparative, UMR 7186

Sian SULLIVAN , Bath Spa University

Partenaires au sein du labex

  • Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC) - UMR 7186
  • Institut des Sciences sociales du Politique (ISP) - UMR 7220

Autres partenaires associés

Bath Spa University
https://www.bathspa.ac.uk/

Basler Afrika Bibliographien (BAB)
http://baslerafrika.ch/

Archives Municipales de Boulogne-Billancourt (AMBB)

Archives Départementales de la Creuse
http://archives.creuse.fr/

South East Wales Regional Equality Council (SEWREC)
http://passes-present.eu/fr/www.sewrec.wales

University of East London, Library and Learning Services
https://www.uel.ac.uk/discover/library

Durée du projet

30 mois
Share
Déplier Replier
BAUSSANT

Aṣlak eh ? De juif en Égypte à Juif d’Égypte

Diasporas


ISBN:  2431-1472
URL / DOI:  DOI de la revue
Editeur:  Presses Universitaires du Midi

Résumé

Ce travail fait partie d’une recherche en cours sur les formes de patrimonialisation de la mémoire chez les Juifs d’Égypte, notamment en France. Trois thématiques retiennent ici l’attention de l’auteure : la question du patrimoine, liée à celle de la mémoire, la langue arabe et le départ. Elles sont apparues centrales pour comprendre comment s’est construit un passage du statut de juif égyptien ou de juif en Égypte à celui de Juif d’Égypte.

TOUT A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Share
Déplier Replier

Irène DOS SANTOS


Titre:  Docteur en ethnologie et anthropologie sociale
Fonction:  Chargée de recherche
Institution:  CNRS


Participe au projet:  Histoires Perturbées, Passés Retrouvés: Analyse et Synthèse Croisée d’Histoires Orales et d’Histoire dans des Contextes Post-Conflit et Postcoloniaux , Conceptions "ordinaires" et vocabulaire "vernaculaire" de la médiation de l'histoire


Email:  irene.ds@u-paris10.fr
Page Perso:  Page d'Irène Dos Santos sur le site de l'IIAC (http://www.iiac.cnrs.fr/article482.html)


Bio

Irène Dos Santos est chargée de recherche au CNRS (Unité de Recherche Migrations et Société, UMR 8245) et chercheuse associée au Centre Edgar Morin de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain (EHESS, CNRS) dont elle co-dirige le séminaire « Mémoires et patrimonialisations des migrations » (avec Michèle Baussant, Marina Chauliac, Evelyne Ribert et Nancy Venel). Sa thèse, soutenue en 2010 à l’EHESS sous la direction de Françoise Zonabend, analyse les modes de réinterprétation par les descendants de migrants des ressources culturelles et identitaires, dont celles mémorielles, dans la construction d’identités collectives et d’appartenances plurielles, à partir du cas de la migration portugaise en France, ceci dans une perspective comparée avec d’autres contextes diasporiques portugais, dont le Brésil.
Sa recherche actuelle, amorcée dans le cadre d’un contrat postdoctoral de trois ans au Centre de Recherches en Anthropologie (CRIA) de l’Université Nouvelle de Lisbonne, porte sur les subjectivités migrantes dans le cadre de migrations transnationales entre le Portugal et l’Angola, espace marqué par l’histoire coloniale.

Pascale BUGAT


Fonction:  Directrice des archives départementales de la Creuse
Institution:  Archives départementales de la Creuse


Participe au projet:  Histoires Perturbées, Passés Retrouvés: Analyse et Synthèse Croisée d’Histoires Orales et d’Histoire dans des Contextes Post-Conflit et Postcoloniaux

David PHILLIPS


Fonction:  Chief Executive Officer
Institution:  South East Wales Regional Equality Council (SEWREC)


Participe au projet:  Histoires Perturbées, Passés Retrouvés: Analyse et Synthèse Croisée d’Histoires Orales et d’Histoire dans des Contextes Post-Conflit et Postcoloniaux

Share
Déplier Replier

Michèle BAUSSANT


Titre:  Docteur
Fonction:  Chargée de recherches première classe au CNRS
Institution:  Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie Comparative, UMR 7186


Co-responsable du projet:  What is at play in the mediation of history? A local case-study. , Disrupted histories, recovered pasts


Email:  michele.baussant@cnrs.fr
Page Perso:  Page de Michèle Baussant sur le site du Lesc (http://www.mae.u-paris10.fr/lesc/spip.php?article26)


Bio

Michèle Baussant est chercheure en anthropologie au CNRS, membre du recherche français de Jérusalem et membre associée du LESC.
Ses recherches se centrent sur les processus d'acculturation et sur les conditions sociales qui informent les dynamiques de la mémoire et de la patrimonialisation, à travers une étude comparative des minorités dans les pays d'islam qui ont été expulsés en masse. Elles explorent les thématiques croisées de la mémoire, de la migration et de l'exil, avec un intérêt particulier pour les réclamations de compensations financières.


Aṣlak eh ? De juif en Égypte à Juif d’Égypte


Editeur:  Presses Universitaires du Midi
ISBN:  2431-1472
URL / DOI:  DOI de la revue

Sian SULLIVAN


Titre:  Professor of Environment and Culture
Institution:  Bath Spa University


Co-responsable du projet:  Disrupted histories, recovered pasts