Share
Recrutements

Appel à candidatures - Contrat de recherche - projet TAPLA

Lundi, Janvier 23, 2023

Contrat de recherche sur « Les métiers et les publics de l’animation socio-culturelle à l’épreuve des terrains d’aventure », dans le cadre du projet Terrains d’aventure du passé/pour l’avenir (TAPLA)

 

Le labex Les passés dans le présent recrute sur contrat de recherche un.e chercheur.se en sciences sociales avec des compétences dans le domaine de l’anthropologie et sociologie de la jeunesse et des professions de l’animation.

 

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Le labex Les passés dans le présent est un programme scientifique collaboratif, au long cours. Porté par l’université Paris Nanterre avec l’université Paris 8, le CNRS, l’université Paris Lumières (COMUE) et l’université Paris1 Panthéon Sorbonne, le labex Les passés dans le présent est fondé sur une pratique internationale, inter-institutionnelle et collaborative. Il fait de la professionnalisation des étudiants dans le secteur culturel (innovation numérique, patrimoine, prospective) et du soutien aux jeunes chercheurs une priorité.

Comment forger de nouvelles manières de porter son regard vers le passé et vers le futur, qui nous permettraient de faire face aux défis de notre temps ? La question émane des travaux du labex Les passés dans le présent, qui ont évolué, depuis 2012, vers une expertise scientifique reliant le passé, le présent et le futur. Son approche, ancrée dans les sciences humaines et sociales et les humanités numériques, s’enracine aussi dans les exceptionnelles collections et ressources documentaires des grandes institutions culturelles partenaires : BnF, Archives nationales, INA, musée du quai Branly-Jacques Chirac et musée d'Archéologie nationale. 

Portant un regard à la fois rétrospectif et prospectif sur les relations des sociétés à leur passé et leur futur, le labex Les passés dans le présent se constitue en un véritable pôle interdisciplinaire, qui appréhende toutes les époques, des plus anciennes aux plus contemporaines, de la Préhistoire au temps présent, et toutes les aires géographiques dans une perspective comparatiste et plurilingue. Pour découvrir le labex Les passés dans le présent : http://passes-present.eu

 

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) est un service à compétence nationale du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Il est à la fois un observatoire producteur de connaissances et un centre de ressources et d’expertise sur les questions de jeunesse et les politiques qui lui sont dédiées, sur l’éducation populaire, la vie associative et le sport. À la croisée des univers de la recherche, des statistiques publiques, des élus ou professionnels, l’INJEP est un expert de référence produisant des données et analyses qui bénéficient à la fois des apports de la recherche et de l’expérience de terrain. Grâce à ce positionnement spécifique, il joue un rôle de passerelle entre les différents acteurs. Il contribue à améliorer la connaissance dans ces domaines par la production de statistiques et d’analyses, l’observation, l’expérimentation et l’évaluation. Son ambition est de partager cette connaissance avec tous les acteurs et d’éclairer la décision publique. Pour plus d’informations : https://injep.fr L’INJEP est partenaire du projet TAPLA pour la présente offre d’emploi.

 

LE PROJET TAPLA 

Conduit sous la direction de Gilles Raveneau et Clothilde Roullier, au sein du Labex Les passés dans le présent, le projet de recherche Terrains d’aventure du passé/pour l’avenir (TAPLA) entend établir un état de l’art complet, des années 1970 à nos jours, concernant les terrains d’aventure, les formes pédagogiques de plein air qui les ont précédés et celles qui en découlent. Il vise à comprendre l’héritage laissé par ces dispositifs apparus durant la Seconde Guerre mondiale au Danemark et progressivement étendus à différents pays d’Europe, dont la France, et à vérifier dans quelles mesures ces expérimentations peuvent constituer des solutions innovantes pour interroger la manière de fabriquer les espaces urbains pour les enfants, mais surtout par les enfants et l’ensemble de leurs usagers. Ce travail permettra d’ouvrir un champ de recherche croisant, dans le domaine des sciences humaines et sociales (ethnologie, histoire, géographie, sociologie urbaine, sciences de l’éducation, philosophie), mais aussi de l’architecture, la production d’espaces de jeux urbains et paysagés et l’implication des usagers concernés par ce projet dans un geste d’empowerment et d'émancipation individuelle et collective. Il s’agit ainsi de cerner au mieux, à travers une approche transdisciplinaire, le patrimoine méconnu des terrains d’aventure pour en faire ressortir leurs legs et l’impact qu’ils ont eu sur celles et ceux qui les ont pratiqués (tant enfants qu’adultes) et les pratiquent encore comme leurs potentialités dans l’aménagement des espaces urbains futurs.

La présente offre d’emploi, en partenariat avec l’INJEP, vise à aborder le sujet sous l’angle des professions de l’animation socioculturelle. Il s’agit d’interroger la contribution des terrains d’aventure aux enjeux actuels de l’animation socioculturelle. L’objectif est de combler le manque de connaissances concernant les acteurs des terrains d’aventure, à la fois du côté des professionnels impliqués et des publics fréquentant ces dispositifs socioculturels. De ce fait, la problématique se construit au carrefour de l’anthropologie et de la sociologie de l’enfance et de la jeunesse et de la sociologie des professions et de l’animation socioculturelle. Dans quelles mesures la réactualisation des expérimentations de terrains d’aventure passées peut-elle informer et alimenter les méthodes et les outils de l’animation socio-culturelle aujourd’hui ? En quoi les terrains d’aventure peuvent-ils permettre de penser autrement la place des enfants et des jeunes dans les espaces urbains du XXIe siècle ? Telles sont les questions auxquelles le présent appel vise à apporter des réponses.

 

STRUCTURE D’ACCUEIL DU CHERCHEUR/DE LA CHERCHEUSE

Les partenaires du projet sont le Laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative (LESC), Université de Nanterre, et le laboratoire Environnement ville société (EVS), Université de Lyon. La personne recrutée sera accueillie au sein de ces deux structures. Le recrutement est réalisé au sein de l’Université Paris Nanterre.

 

MISSION

Au sein de l’équipe du projet TAPLA, le candidat ou la candidate est chargé.e de produire une étude concernant les transformations socio-professionnelles que génère l’exercice des métiers de l’animation au sein des terrains d’aventure. L’étude sera fondée sur une double enquête historique et ethnographique.

Pour l’enquête sur le passé, la personne recrutée procédera à un dépouillement de sources d’archives à partir d’un guide établi par l’équipe projet, notamment dans les fonds des administrations chargées de la Jeunesse et des Sports, de l’Action sociale et de l’Environnement. Elle procédera également à l’écoute de dix entretiens patrimoniaux (déjà indexés) versés aux Archives nationales, qui constituent des témoignages de professionnels de l’animation socio-culturelle et d’anciens publics enfants des terrains d’aventure des années 1970 à 1990 en France. Une cartographie participative mise en œuvre par l’équipe permettra en outre d’orienter la recherche en visualisant les acteurs, les dynamiques passées et actuelles relatives aux terrains d’aventure.

Dans le prolongement de cette enquête sur le passé, la personne recrutée procédera à une enquête ethnographique sur cinq terrains d’aventure nationaux choisis en concertation avec l’équipe, et sur lesquels cette dernière a déjà collecté des données. L’étude portera sur les profils et trajectoires des professionnels impliqués dans l’animation des terrains d’aventure, leur formation et leurs pratiques en s’intéressant aux référentiels mobilisés, aux modes de transmission des principes pédagogiques et à leur mise en pratique sur le terrain.

En mettant en lumière les trajectoires de ces acteurs au regard des contextes sociaux, territoriaux et politiques, il s’agira de construire un socle de données et d’analyses susceptibles de mettre en perspective les problèmes du passé et les solutions qui y ont été apportées ou non à l’époque, de manière à éclairer par comparaison la réactualisation des terrains d’aventure aujourd’hui et la professionnalisation des animateurs et animatrices comme des publics accueillis sur ces espaces.

 

OBLIGATION DE SERVICE

Outre la mission sur laquelle le candidat ou la candidate aura été sélectionné.e, le chercheur ou la chercheuse prendra part aux activités générales du projet (ateliers, séminaires…). Des déplacements en France sont à prévoir.

 

CONDITION D’ADMISSION

Le candidat ou la candidate doit être titulaire d’un doctorat en sciences sociales et plus spécifiquement en anthropologie, sociologie, sciences politiques, sciences de l’éducation.

 

COMPÉTENCES REQUISES

-                Le candidat ou la candidate devra avoir une expérience préalable d’enquête ethnographique, de l’utilisation de l’entretien, de l’observation et de l’observation participante et, si possible, de recherche en archives.

-                Des compétences dans le domaine de la sociologie des professions (de l’animation) seront appréciées.

-                Travail en collaboration avec une équipe scientifique pluri-disciplinaire (aménagement, anthropologie, géographie, philosophie, sociologie, histoire) et multi-site.

-                Autonomie et prise d’initiatives.

-                Qualités rédactionnelles.

-                Capacité à synthétiser et mettre en forme de données hétérogènes.

 

CALENDRIER DE RECRUTEMENT

Date de publication : 23 janvier 2023

Date limite de candidature : 6 mars 2023

Présélection : 8 mars 2023

Auditions : semaine du 13 mars 2023

Prise de poste : 15 avril 2023

 

DOSSIER DE CANDIDATURE

Le dossier de candidature complet devra être adressé, sous format numérique en un seul PDF, au plus tard le 6 mars 2023 à minuit à l’adresse suivante : tapla@passes-present.eu

Le dossier comprend :

-     un curriculum vitae et une liste de travaux/publications ;

-     le diplôme de doctorat ;

-     le rapport de thèse ;

-     une lettre de motivation.

 

DURÉE DE RECRUTEMENT

Le contrat est d’une durée de 12 mois.

 

RÉMUNÉRATION

Les recrutements se font sous la forme d’un contrat de recherche à durée déterminée. Le candidat ou la candidate percevra une rémunération forfaitaire mensuelle brute, exclusive de toute rémunération accessoire, sur la base d’un temps plein.

Le salaire brut minimum correspondant au statut de chercheur post-doctorant est fixé par arrêté (4 novembre 2021) : 2 271€ brut pour les personnes ayant soutenu leur thèse depuis moins de trois ans. Cependant, la rémunération de ce contrat de recherche pourra être ajustée selon les règles en vigueur à l’université Paris Nanterre en fonction de la date de soutenance de la thèse et de l’expérience en tant que chercheur.se de la personne retenue.

Voir aussi