Share

Actualités

Share
Déplier Replier
23.05.2018

DocAsie 2018

Le Réseau National DocAsie organise trois journée sur les fonds sonores et les fonds spécialisés et précieux sur l’Asie les 20, 21 et 22 juin 2018 à Paris.

L'équipe du projet "Les sources de l'ethnomusicologie" présentera ses travaux le jeudi 21 à la MSH Paris Nord.

 

Le Réseau National DocAsie organise trois journée sur les fonds sonores et les fonds spécialisés et précieux sur l’Asie les 20, 21 et 22 juin 2018 à Paris.

L'équipe du projet "Les sources de l'ethnomusicologie", composée de Pascal Cordereix (BnF), Aude Julien Da Cruz Lima (CREM-LESC) et Lucile Grand (MQB), présentera ses travaux le jeudi 21 à la MSH Paris Nord.

Plus de détails ici : http://docasie.cnrs.fr/

Share
Déplier Replier
19.07.2018

Colloque Archéo-Ethique

Si vous n'avez pas pu vous rendre au Colloque Archéo Ethique qui s'est tenu à Paris les 25 et 26 mai 2018, vous pouvez consulter les enregistrements vidéo de chaque session en cliquant ici.

Si vous n'avez pas pu vous rendre au Colloque Archéo Ethique qui s'est tenu à Paris les 25 et 26 mai 2018, vous pouvez consulter les enregistrements vidéo de chaque session en cliquant ici.

https://www.youtube.com/channel/UCL1Lop3YraPXipneRINPdlg/featured?disable_polyme...
Share
Déplier Replier
27.09.2018

Appel à contribution

La deuxième édition du séminaire Imaginaires, dispositifs et représentations des bibliothèques, organisé par Ada Ackerman (THALIM) et Félicie Faizand de Maupeou (Labex Les passés dans le présent) aura lieu de janvier à mai 2019, à l’INHA.

Cette année il se concentrera sur la manière dont les arts de la scène investissent le motif et le dispositif de la bibliothèque et sur les significations possibles de ces représentations.

Les bibliothèques à l’épreuve de la scène.


Appel à contribution


Pour la 2e édition du séminaire Imaginaires, dispositifs et représentations des bibliothèques
Organisé par Ada Ackerman (THALIM) et Félicie Faizand de Maupeou (Labex Les Passés dans le présent – HAR, Paris Nanterre)

Pour la deuxième édition du séminaire interdisciplinaire « Imaginaires, dispositifs, représentations de la bibliothèque », il s’agira de se concentrer sur la manière dont les arts de la scène investissent le motif et le dispositif de la bibliothèque et sur les significations possibles de ces représentations. On reviendra donc sur des spectacles et des films dans lesquels la bibliothèque joue un rôle important, en tant que décor et/ou élément dramaturgique, aussi bien sous la forme de bibliothèques matérielles que de bibliothèques imaginaires (évocations de livres ou de lectures), d’espaces publics ou au contraire de lieux privés. Pour quelles raisons metteurs en scène et cinéastes s’intéressent-ils à la représentation de la bibliothèque? Quelles ressources représentent, en termes de mise en scène et de découpage de l’espace, l’agencement de livres propres au dispositif de la bibliothèque? En quoi la mise en scène d’une bibliothèque peut-elle renvoyer à des questions spécifiquement dramaturgiques, cinématographiques? De quelle présence sont investis les livres mis en scène?

Par ailleurs, quels enjeux épistémologiques, quels discours sur le savoir véhicule cette présence, à la scène et à l’écran, du régime de l’imprimé, de rayonnages d’ouvrages? Les cinéastes et metteurs en scène privilégient-ils la bibliothèque comme dispositif d’organisation du savoir ou, au contraire, comme symbole d’un savoir proliférant et incontrôlable ?

Ces différentes approches seront mobilisées afin d’évoquer, de manière interdisciplinaire et croisée, ces multiples aspects de la rencontre entre les livres et la scène.
Quelle que soit leur discipline, cet appel à contributions s’adresse donc tout particulièrement aux spécialistes de théâtre et de cinéma.

Le séminaire aura lieu un mercredi par mois, de janvier à mai 2019, à l’INHA, de 18h à 20h.

Merci d’envoyer vos propositions à adaackerman@gmail.com et feliciedemaupeou@gmail.com avant le 31 octobre 2018

Share
Déplier Replier
18.10.2018

Épistémologie de l’archéologie

Sophie A. de Beaune et Laure Fontana organisent une journée d'études consacrée à l'épistémologie de l'archéologie le 21 novembre 2018 au bâtiment Max weber de l'Université Paris Nanterre.

Sophie A. de Beaune et Laure Fontana organisent une journée d'études consacrée à l'épistémologie de l'archéologie le 21 novembre 2018 au bâtiment Max weber de l'Université Paris Nanterre.

Cette journée d’études, qui fait suite à une première journée organisée en avril dernier, est à nouveau consacrée à la relation entre sources écrites et vestiges archéologiques. Nous examinerons la pratique des chercheurs qui étudient ces sociétés en intégrant les deux types de sources et notamment leur prise en compte de données parfois contradictoires.

Share
Déplier Replier
20.11.2018

Appel à communications : Activité historienne et appartenance urbaine en Europe et dans les mondes islamiques, du XIIIe au XVIIIe siècle

Nous avons le plaisir de vous transmettre l'appel à communications du colloque final du programme "Fabrique des passés utiles". Il se tiendra les 18 et 19 octobre 2019. La date limite d'envoi des propositions est le 15 février.

Appel à communications
Colloque Activité historienne et appartenance urbaine en Europe et dans les mondes islamiques, du XIIIe au XVIIIe siècle.
17-18 octobre 2019

Ce colloque vise à appréhender toute la gamme des socialisations possibles de l’activité d’écrire sur le passé dans les villes des sociétés médiévales et modernes, tant en Europe que dans les mondes islamiques. On entend ici, en effet, l’activité historienne au sens large : chroniques, histoires de villes, de sanctuaires, de monuments, notations dans des registres de villes ou de communautés, livres de famille italiens ou allemands, journaux individuels, généalogies, mémoires, inscriptions sur des monuments pérennes ou éphémères, en somme tout écrit fixant un récit du passé, à partir du moment où s’y trouve engagé un rapport à la ville. Il faut y inclure aussi les pratiques d’archivage et les pratiques de collection qui peuvent accompagner la réalisation d’écrits sur le passé.

Lors du colloque, on voudrait conjoindre dans l’analyse les histoires patentées et bien d’autres écrits dans lesquels on trouve des récits historiques – mais qui ne se présentent pas obligatoirement comme tels. On s’intéressera du reste tout particulièrement, dans ces écrits, aux modalités de définitions de l’activité historienne, à ses procédures de légitimation, ainsi qu’à la mobilisation éventuelle, qu’elle soit implicite ou explicite, d’autres travaux historiques. L’élargissement du spectre des écrits pris en compte rend possible l’observation de la circulation des textes, des références, des modèles au sein même de l’espace urbain, sans présupposer que cette circulation se ramène à la diffusion de pratiques savantes à d’autres éléments du corps social.

Depuis une quarantaine d’années et les propositions fondatrices de Roger Chartier et Armando Petrucci, les historiens ne cessent de mettre en lumière combien les sociétés urbaines à partir du Moyen-Âge ont été modelées par une culture écrite qui imprime sa marque aussi bien sur l’organisation politique que sur la vie économique, sociale et culturelle citadine. Cette culture écrite, liée aux échanges commerciaux, aux développements d’appareils de pouvoirs qui sécrètent des administrations, et à un fort encadrement ecclésiastique, qui implique entre autres le développement de l’offre éducative, a permis à des fractions substantielles quoique minoritaires de la population urbaine – notables puis couches supérieures de l’artisanat par la suite – l’accès à l’alphabétisation et à la maîtrise des codes qui permettent d’envisager la production de récits sur le passé. Cette culture écrite ne saurait être réduite à ce que les historiens ont pris l’habitude d’appeler les « écritures pragmatiques » - écrits de gestion, actes notariés – par différenciation d’avec la culture savante. Bien que les villes n’y soient pas dotées d’institutions propres et que l’alphabétisation s’y développe moins vite qu’en Europe, le monde musulman des époques médiévale et moderne connaît des processus sans doute comparables.

Aussi s’agit-il avec ce colloque de considérer l’activité historienne comme une ressource mobilisée par des individus, des communautés, et des institutions, dans le cours de la vie sociale des cités. On cherchera, au travers des communications, à rassembler le plus de connaissances possibles sur la sociologie des scripteurs, les enjeux qui président à leurs écrits, les lieux – sociaux, ou scripturaires – dans lesquelles des histoires sont inscrites de manière privilégiée – jusque, parfois, dans les registres des notaires, certains tenant chronique à même les répertoires de leurs actes. On vise par là à comprendre les modalités réciproques de fabrication des identités urbaines et des identités sociales de ces scripteurs, et à mesurer la place que tient cette activité historienne dans les dynamiques urbaines. On s’intéressera aussi aux liens entre l’histoire telle qu’elle s’écrit en ville et d’autres foyers – monastiques, aristocratiques, curiaux – d’historiographie.

 

Ce colloque est organisé par le CHISCO de Nanterre et l’équipe Pouvoirs, savoirs et société de l’université Paris 8, dans le cadre d’un appel à projets du labex Les Passés dans le présent.

Comité d’organisation :

  • Anne Bonzon
  • Boris Bove
  • Franck Collard
  • Emmanuelle Tixier du Mesnil
  • Caroline Galland
  • Benjamin Lellouch
  • Nicolas Schapira

 

Les propositions de communication seront à envoyer avant le 15 février 2019.

Share
Déplier Replier
04.12.2018

ÉVOLUTIONS, Évoluons-nous ?

Nous sommes heureux de vous inviter au 15ème Colloque de la Maison Archéologie & Ethnologie : Évolutions, évoluon-nous ? Il se tiendra les 13 et 14 décembre dans l'Auditorium de la Grande Galerie de l'Évolution du Muséum national d'Histoire naturelle.

 

Évolutions, évoluon-nous ?

13 et 14 décembre 2018

Auditorium de la Grande Galerie de l'Évolution du Muséum national d'Histoire naturelle

 

Jeudi 13 décembre

8 h 30 Accueil des participants 9 h - 9 h 30 Introductions

Frédérique Chlous (MNHN), André Delpuech (Musée de l’Homme, MNHN), Philippe Gervais-Lambony (UPN, MAE), Isabelle Sidéra (CNRS, MAE)

9 h 30 - 10 h Keynote
François Sarrazin, UPMC, CESCO - et Jane Lecomte, Université Paris- Sud, ESE
Transitions écologiques, transitions évolutives et anthropocène

Imaginaires et...

Président de séance Pierre Rouillard, UPN, ArScAn Discutant Emmanuel Grimaud, CNRS, LESC (sous réserve)

10 h - 10 h 30 Stéphane Petrognani, UP1, ArScAn
la croisée du style et des thèmes : L'art pariétal révélateur de sociétés préhistoriques en mutation

10 h 3 0 - 11 h Henri Desbois, UPN, LAVUE
Transition, révolution, singularité : technofictions et imaginaires du changement chez William Gibson

11 h - 11 h 30 Pause-café

11 h 30 - 12 h Marlène Nazarian-Trochet, UPN, ArScAn
Dévoration animale et images de la mort : Évolution des croyances ou persistance d’une mémoire culturelle en Étrurie du IXe au IIIe s. av. n.è

... évolution du futur

12 h - 12 h 30 Ivan Magrin-Chagnolleau, CNRS, Institut Acte, EsPAS
Futurs utopiques et dystopiques : fiction et évolution

12 h 30 - 13 h Gaëlle Le Dref, Université de Strasbourg, AHP-PReST De la nécessité à l’obligation d’évoluer pour l’espèce humaine

13 h - 13 h 30 Discussion

13 h 30 - 14 h 30 Pause-déjeuner

Histoire des sciences et évolution

Président de séance Frédéric Hurlet, UPN, ArScAn Discutante Sophie Archambault de Beaune, UPN, ArScAn

14 h 30 - 15 h Nathalie Richard, Le Mans Université, TEMOS Evoluons-nous biologiquement ou socialement ? L’évolution humaine entre sociologie et biologie (1860-1930)

15 h - 15 h 30 Jean-Paul Demoule, IUF, Trajectoires
1968 - 2018, quelle évolution pour l’archéologie protohistorique ? (Méthodologie, concepts et pratiques)

15 h 30 - 16 h Hervé Inglebert, UPN, ArScAn Évolution, évolutionnisme et histoire

16 h - 16 h 30 Pause-café

16 h 30 - 17 h Franck Damour, Université catholique de Lille, ETHICS

Le transhumanisme est-il une pensée de l’évolution ?

17 h - 17 h 30 Marika Moisseeff, CNRS, LAS
Les relations futures entre générations dans la mythologie contemporaine : une guerre biologique entre espèces

17 h 30 - 17 h 45 Discussion

17 h 45 - 18 h 45 Cocktail

Vendredi 14 décembre

L’humain, l’évolution et la technologie

Présidente de séance Véronique Darras, CNRS, ArchAm Discutant Thierry Hoquet, UPN, IRePh

9 h 30 - 10 h Hubert Forestier, MNHN, HNHP
Évolution technique, évolution biologique : un dialogue difficile en préhistoire

10 h - 10 h 30 Christiane Denys, MNHN, ISYEB
Origine et Évolution du rat noir et du rat brun en Europe

10 h 30 - 11 h Sol Sánchez-Dehesa Galán, UPN, PréTech et Sapienza Università di Roma, Dipartimento de Scienze dell’Antichità Réflexions sur les facteurs à l’origine des changements technologiques en préhistoire. Le cas de Melka Kunture (Éthiopie)

11 h - 11 h 30 Pause-café

11 h 30 - 12 h Nicholas Taylor, Stony Brook University, USA
2018: a technological odyssey. Human technological evolution past, present and future

12 h - 12 h 30 Cyril Touboulic, UPN, LESC
L’évolution technologique : prolongement de l’évolution biologique ?

12 h 30 - 12 h 45 Discussion

12 h 45 - 13 h 45 Pause-déjeuner

Pratiques sociales, politiques et symboliques

Présidente de séance Esther Katz, IRD, PALOC Discutante Monica Heintz, UPN, LESC

13 h 45 - 14 h 15 Benjamin Dromard, Université Libre d’Amsterdam Enfants abandonnés, esclaves donnés aux temples et affranchissement : les évolutions des statuts de dépendance en Babylonie au premier millénaire avant Jésus-Christ

14 h 15 - 14 h 45 Julien Curie, UP1, ArScAn
« OH, BAINS ! », Les pratiques balnéaires des origines à nos jours dans les civilisations occidentales : des évolutions multiscalaires au rythme des dynamiques socio-culturelles et environnementales

14 h 45 - 15 h 15 Philippe Le Guern, Université de Nantes, Département Information et Communication
Intelligence artificielle, activité agricole et techno-capitalisme : une ethnographie du robot de traite

15 h 15 - 15 h 45 Pause-café

15 h 45 - 16 h 15 Helma Korzybska, UPN, LESC
Progrès médical et implants de substitution sensorielle. Tensions entre retour miraculeux au normal et fabrication du monstrueux.

16 h 15 - 16 h 45 Renaud Bouvet, CHU de Rennes, Université de Rennes 1, IDPSP, CREC
Homme réparé, homme augmenté. Le droit de la santé à l’épreuve de l’évolution

16 h 45 - 17 h 30 Discussion

 

Comité d’organisation

Frédérique Chlous – MNHN
André Delpuech – Musée de l’Homme, MNHN
Philippe Gervais-Lambony – UPN, MAE Isabelle Sidéra – CNRS, MAE

Comité scientifique

Patrice Brun – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, MAE Emmanuel Grimaud – CNRS, MAE
Sonia Harmand – Stony Brook
David Herisson – CNRS, MAE

Marie Humeau – Université Paris Nanterre, MAE
Michel Kreutzer – Université Paris Nanterre
François Sarrazin – Université Pierre et Marie Curie, MNHN
Geoffroy de Saulieu – IRD, MNHN
Pascal Sellier – CNRS, MNHN
Margareta Tenberg – MNHN