Share
March 18 2017

Auditorium

Musée du Louvre


Argumentaire

Depuis le texte fondateur de Georgio Vasari, les Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes, paru la première fois en 1550 à Florence, l’histoire de l’art s’est construite autour des grandes figures d’artistes, au risque d’occulter, derrière cette litanie des noms, la fabrique de l’œuvre d’art. Pourtant, dans l’atelier, la création artistique était bien souvent collective : des petites mains, souvent anonymes, celles de collaborateurs, d’assistants ou d’élèves participaient à la réalisation des œuvres. Comment le nom en est-il venu à faire oublier la matérialité du travail artistique ? Peut-on réconcilier le corps de l’artiste avec celui de l’atelier ? Au-delà de l’histoire des représentations de l’atelier, que demeure-t-il de l’atelier au musée ? Comment rendre sensible le processus de création ? L’atelier de l’artiste peut-il être muséifié ? Le musée, lieu de travail et de transmission, est-il un atelier comme les autres ?

Cette journée veut revisiter la notion d’atelier, dans un cadre chronologique et géographique large, sous forme de quatre sessions de discussion sur les thèmes de la signature, du lieu, de la muséographie et de l’imaginaire.

En conclusion et pour élargir davantage le champ de la réflexion, l’historien Carlo Ginzburg parlera de ‘son’ atelier avec les réalisateurs Jean-Louis Comolli et Ginette Lavigne qui pendant plusieurs mois ont filmé les différentes étapes de l’un de ses chantiers de recherches.  

 

Comité scientifique :

  • Etienne Anheim, EHESS, Paris
  • Charlotte Chastel-Rousseau, musée du Louvre
  • Dominique de Font-Réaulx,  musée du Louvre-Musée Eugène-Delacroix
  • Charlotte Guichard, Institut d’histoire moderne et contemporaine (CNRS-ENS), Paris
  • Ségolène Le Men, Université Paris Nanterre
  • Monica Preti, musée du Louvre
  • François René-Martin, École nationale supérieure des Beaux-Arts, Paris

 

 Programme

9h30

Introduction

Dominique de Font-Réaulx, Charlotte Chastel-Rousseau, Monica Preti

 

 

10h - I.La signature 

Modérateur : Béatrice Fraenkel, EHESS, Paris

 

Signature en « me fecit », mais qui fait quoi ?
Pierre-Alain Mariaux, Université de Neuchâtel

 

L’atelier, le nom, la trace : Jacques-Louis David et l’autographie en peinture
Charlotte Guichard, Institut d’histoire moderne et contemporaine (CNRS-ENS), Paris

 

11h30 - II. Le lieu

Modératrice : Charlotte Chastel-Rousseau, musée du Louvre

 

Les ateliers d’Ingres : de l’école au tombeau
François-René Martin, École nationale supérieure des Beaux-Arts/Centre allemand d’histoire de l’art, Paris

 

Un adieu au studio du lettré ? Artistes chinois et ateliers parisiens de 1920 à 1950
Éric Lefebvre, Musée des Arts de l’Asie de la Ville de Paris, Cernuschi

 

14h30 - III. La muséographie

Modératrice : Dominique de Font-Réaulx, musée Eugène-Delacroix

 

De l’exposition à la création
Sébastien Allard, musée du Louvre

 

Studio Paris
Xavier Veilhan, artiste    

 

Avec la participation de Philippe Dagen, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et Sylvie Ramond, Musée des Beaux-Arts de Lyon

 

16h - IV. L’imaginaire

Modératrice : Nadeije Laneyrie-Dagen, École normale supérieure, Paris  

 

« Faire du Grévin scientifique » : reconstitutions archéologiques d’ateliers à l’Exposition Universelle de 1889
Annick Fenet, UMR 8546 AOROC (CNRS-ENS), Paris

 

Les ateliers de Monet à Giverny, de la mémoire à l’imaginaire
Ségolène Le Men, Université Paris Nanterre

 

18h

Conférence-projection

Modératrice : Monica Preti, musée du Louvre

L’atelier sans fin
Une réflexion sur la mise en abyme
  

Carlo Ginzburg, historien

Conférence-projection suivie d’un débat avec Jean-Louis Comolli, réalisateur et écrivain, et Ginette Lavigne, réalisatrice

Contacts

Contact

Hélène de Foucaud - hdefouca(AT)u-paris10.fr

Access

Access

Musée du Louvre
Auditorium _____