Share

Actualités

Share
Déplier Replier
02.11.2017

Guides de Paris

Dans le cadre du projet des « Guides de Paris (les historiens des arts et les corpus numériques) » le labex Les passés dans le présent lance un appel d’offre pour la réalisation d’une application web. Date limite de réception des propositions : 2 novembre 2017.

Le projet des Guides de Paris consiste à produire une édition critique électronique d’un corpus de guides de Paris du XVIIe et XVIIIe siècle. La publication s’appuie sur un encodage des textes en XML-TEI et une indexation qui utilise les standards du web sémantique d’après les principes du linked open data. Ces données font déjà l’objet d’une publication web, au terme du contrat, il s’agira de disposer d’une interface publique enrichie qui facilite le travail scientifique sur le corpus des Guides de Paris et la lecture par le grand public.

Guides de Paris (les historiens des arts et les corpus numériques)
Share
Déplier Replier
20.10.2017

Géographie du marché de l'art parisien

Le labex TransferS a mis en ligne la plateforme numérique sur les galeries d'art parisiennes de 1815 à 1955, GeoMAP, à laquelle a contribué Félicie de Maupeou, ingénieur de recherche au labex Les passés dans le présent.

Le corpus

Les données de GeoMAP proviennent du dépouillement et du géoréférencement de l’intégralité de la catégorie “marchands de tableaux” inscrits dans le Bottin du commerce entre 1815 et 1954 (soit 2784 lieux). Chaque entité correspond à un marchand unique, à une adresse et une date donnée.

Élaboration de la base de données :

Félicie Faizand de Maupeou (Université Paris Nanterre / Labex Les Passés dans le présent)
Léa Saint-Raymond (École normale supérieure / Université Paris Nanterre)

La carte

L'accès à ce répertoire historique et géographique des acteurs du marché de l’art à Paris a été pensé à travers une carte interactive qui offre plusieurs modalités d'exploration. La carte et le site ont été développés à partir de la librairie Leaflet au sein du pôle Humanités Numériques du labex TransferS par Julien Cavero (École normale supérieure - Université de recherche Paris Sciences et Lettres).

Visiter la plateforme GeoMAP
Share
Déplier Replier
15.10.2017

L’intégration de l’Afrique du Nord au monde islamique

Appel à communications ouvert jusqu'au 15 octobre 2017 pour ce colloque international organisé par le labex Les passés dans le présent (Université Paris Nanterre) et l’UMR 8167 Orient et Méditerranée.

Dans le cadre des travaux initiés en 2013 par le Labex Les passés dans le présent (Université Paris Nanterre), historiens de l’Antiquité et du Moyen Âge ont entrepris d’explorer, en se fondant sur des données textuelles et archéologiques, les étapes et modalités de l’intégration du Nord de l’Afrique au monde islamique, depuis la conquête arabo-musulmane jusqu’à la révolution fatimide.

À l’issue d’un important travail de traduction des textes arabes qu’il conviendra de présenter, et dans la perspective d’un renouveau ininterrompu des sources disponibles dont on rendra compte, nous nous proposons de réunir dans ce colloque différents spécialistes internationaux de ce champ, spécialistes de plusieurs disciplines (archéologie, papyrologie, histoire…) afin d’explorer l’histoire de l’insertion de l’Afrique du Nord, et plus particulièrementde sa partie orientale, l’Ifriqîya, dans le monde islamique entre le VIIe et le Xe siècle.

Read the call for papers (French)
Share
Déplier Replier
13.10.2017

Un article dans The Conversation

"Face aux patrimoines culturels détruits du Proche-Orient ancien : défis de la reconstitution et de la restitution numériques" par Pascal Butterlin (université Paris 1 - ArScAn) et Ghislaine Glasson Deschaumes (labex Les passés dans le présent - Université Paris Nanterre)

Cet article présente le projet "Patrimoine du Proche-Orient" qui permet, dans le cadre d'un partenariat entre le labex Les passés dans le présent et le ministère de la Culture, la valorisation et la mise en ligne sur le site patrimoineprocheorient.fr des archives de fouilles des sites antiques du Proche-Orient. Ces archives, provenant des chercheurs de la MAE, constituent des témoignages précieux à l'heure où ce patrimoine est menacé ou détruit par les conflits dans la région.

Cette collection dédiée au Proche-Orient fait partie du site Internet "Grands sites archéologiques" du ministère de la Culture, placée sous la responsabilité du Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye.

 

Lire l'article
Share
Déplier Replier
01.10.2017

Quelle universalité pour les musées universels ?

Appel à communications lancé dans le cadre du projet "Histoires universelles, musées universels", pour un colloque qui se tiendra le 18 novembre 2017 au Musée des Arts et Métiers. Date limite : 1er octobre 2017

Cette conférence explorera les définitions contemporaines des histoires «universelles» et des musées «universels», avec des comparaisons entre eux. Cette rencontre participe de la recherche menée dans le cadre  du projet «Histoires universelles et musées universels», soutenu par l’AHRC ‘Care for the Future’ et le Labex Les passés dans le présent.

More information
Share
Déplier Replier
22.09.2017

La Fabrique de l'Histoire sur France Culture

Sandrine Lefranc et Sarah Gensburger (Chargées de recherche CNRS - ISP) et Annette Becker (Professeur des universités - Université Paris Nanterre / HAR) ont participé à l'émission la Fabrique de l'Histoire consacrée à "la mémoire" sur France Culture, vendredi 22 septembre 2017.

Sarah Gensburger et Sandrine Lefranc ont présenté leur livre "À quoi servent les politiques de la mémoire?" et Annette Becker et Luba Jurgenson ont parlé du numéro de la revue "Mémoires en jeu" consacré au Dark Tourism (tourisme des catastrophes).

(Ré)Écoutez cette émission qui fait écho à plusieurs projets menés au sein du labex.

Écouter l'émission
Share
Déplier Replier
14.09.2017

Un photographe au musée

L'exposition "Un photographe au musée, regards de Serge Oboukhoff sur les collections du Cabinet des Médailles de la BnF" est accrochée jusqu'à mi octobre dans le hall du bâtiment Max Weber, à l'Université Paris Nanterre.

Cette exposition de photographies présente plusieurs aspects du travail réalisé par Serge Oboukhoff dans le cadre du programme "Corpus numérique des objets archéologiques à iconographie mythologique du département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF".

Share
Déplier Replier
09.07.2017

Sur les traces de la Mission Ogooué-Congo

Mise en ligne de l'exposition virtuelle "Sur les traces de la Mission Ogooué-Congo" proposée dans le cadre d'Europeana Sounds. Le labex Les passés dans le présent a contribué à la numérisation d'une partie du fonds présenté, dans le cadre du projet "Les sources de l'ethnomusicologie".

Mise en ligne de l'exposition virtuelle "Sur les traces de la Mission Ogooué-Congo", proposée dans le cadre d'Europeana Sounds et conçue à partir du fonds des "Archives sonores CNRS - Musée de l’Homme", géré par le Centre de Recherche en Ethnomusicologie (CREM) du LESC, CNRS - Université Paris Nanterre, avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication.

Le labex Les passés dans le présent a contribué à la numérisation de ces fonds dans le cadre du projet "Les sources de l'ethnomusicologie".

Visiter l'exposition
Share
Déplier Replier
04.07.2017

Enjeux numériques pour les médiations scientifiques et culturelles du passé

Dirigé par Brigitte Juanals et Jean-Luc Minel, cet ouvrage est publié par les Presses universitaires de Paris Nanterre dans la collection "Les passés dans le présent".

Cet ouvrage est le fruit d’une rencontre entre des chercheurs, des conservateurs, des enseignants-chercheurs et des ingénieurs appartenant à des unités de recherche, des institutions patrimoniales et des bibliothèques. Réunies dans le contexte du « laboratoire d’excellence » (labex) « Les passés dans le présent » ces organisations sont rattachées à des univers disciplinaires et professionnels différents. Elles ont en commun des missions de production, de préservation, d’organisation et de circulation des connaissances dans les domaines de l’éducation, de la recherche et plus largement de la culture dans la société. Ces organisations partagent également la conviction que les dispositifs éditoriaux et les technologies numériques sont susceptibles d’ouvrir, dans certaines conditions, des possibilités inédites dans la construction d’espaces de connaissances partagés dans l’espace public. Les langages et les technologies du web de sémantique fournissent aux établissements culturels et aux unités de recherche une nouvelle opportunité pour créer un espace culturel partagé susceptible de favoriser la mise en relation et la libre circulation des objets patrimoniaux et des connaissances qui leur sont associées. Contribuer au web de données ouvert (Linked Open Data, LOD) dans le secteur culturel devient de ce fait un enjeu majeur. Les différents chapitres cet ouvrage abordent la diversité des dispositifs d’édition numérique sur le Web. Ils proposent une articulation entre des réflexions théoriques, des descriptions d’agencements de ressources et des analyses.

See the publication webpage
Share
Déplier Replier
17.06.2017

Le projet Achemenet intègre le labex Les passés dans le présent

Lancé en 1999 par Pierre Briant, professeur au Collège de France, Achemenet.com est une plate-forme Internet, conçue comme un espace de communication et d'échanges entre les spécialistes de l'Empire perse achéménide du monde entier et comme un lieu de rassemblement de la documentation existante. Accueilli jusqu'en 2012 par le Collège de France, puis par le Département des Antiquités orientales du Musée du Louvre de septembre 2012 à décembre 2016, il est depuis le mois de janvier 2017 rattaché à l'équipe ArScAn-HAROC (UMR 7041), basée à la MAE sur le campus de l'Université Paris Nanterre. Les directeurs du projet, Pierre Briant et Damien Agut (CNRS), sont épaulés par un comité de pilotage international composée de seize membres. À compter du 16 juin 2017, le projet "Achemenet" intègre le labex Les passés dans le présent, dont le programme scientifique initial le citait déjà.

Visit the website
Share
Déplier Replier
16.06.2017

Prix de thèse du Musée du quai Branly-Jacques Chirac

Le musée du quai Branly-Jacques Chirac attribue deux prix de thèse pour aide à la publication d’un montant total de 8 000 €  à deux thèses de doctorat qui se distinguent par leur intérêt scientifique et leur originalité.
 

Le département de la Recherche et de l’Enseignement du musée du quai Branly – Jacques Chirac souhaite encourager et soutenir les travaux de recherche dans les domaines des arts occidentaux et extra-occidentaux, des patrimoines matériels et immatériels, des institutions muséales et de leurs collections, de la technologie et de la culture matérielle. Les disciplines concernées sont l’anthropologie, l’ethnomusicologie, l’histoire de l’art, l’histoire, l’archéologie, les arts du spectacle et la sociologie.

A cette fin, deux prix de thèse pour aide à la publication d’un montant total de 8 000 euros sont attribués chaque année à deux thèses de doctorat qui se distinguent par leur intérêt scientifique et leur originalité.

Seront prises en compte les thèses rédigées en français ou en anglais soutenues depuis le 1er octobre 2015 (une seule candidature est possible). Cette thèse doit traiter d'un sujet lié aux champs de recherches privilégiés par le musée.

La sélection sera effectuée par le Comité d’évaluation scientifique du musée du quai Branly – Jacques Chirac.

Connaître la procédure pour candidater
Share
Déplier Replier
10.05.2017

Jouir ?

Le nouveau numéro de la revue Terrain, intitulé "Jouir ?", est disponible en librairies. Il enquête sur le plaisir des sens pour le décliner à l’interrogative, en observant les manières variées de le penser, le simuler, le susciter ou de s’en détourner dans différentes sociétés.

Sommaire

Introduction

Jouir ailleurs et autrement. Du spasme végétal à l’oreiller psychopompe

Agnès Giard, Emmanuel Grimaud & Anne-Christine Taylor

« Déjouir ». Note sur l’exhibitionnisme pudique et les affinités électives en Amazonie indigène

Philippe Erikson

Un orgasme dans les vers et la gangrène ? Discontinuités historiques dans les chastes jouissances de la mystique Lydwine de Schiedam (xxe-xve siècle)

Chloé Maillet

Étreindre les êtres du rêve. L’oreiller comme partenaire au Japon 

Agnès Giard

Du divan à la boîte à orgone. La science orgasmique de Wilhelm Reich

Andreas Mayer

Jouir comme des bêtes. Orgasme animal et domination interspécifique 

Don Kulick

Portfolio

Les prospérités du fouet. La flagellation ou la logique de l’excès

Christophe Granger

Portfolio

Jouir dans le cyberespace. Initiation au plaisir virtuel

Yann Minh

Portfolio

Sur qui tire le chasseur ? Jouissances dans les bois

Sergio Dalla Bernardina

Portfolio

Perles de hanches et fumées d’encens. L’économie domestique du plaisir à Dakar

Ismaël Moya

 

La revue Terrain en ligne
Share
Déplier Replier
03.05.2017

Austrasie, le royaume mérovingien oublié

Du printemps à l’automne 2017, le musée d’Archéologie nationale présente une exposition dédiée à un royaume oublié du début du Moyen Âge : l’Austrasie.

Des découvertes archéologiques récentes dans l’Est de la France, notamment à Saint-Dizier, ainsi qu’une relecture des manuscrits de cette époque, permettent désormais d’éclairer d’un jour nouveau la vie quotidienne et l’organisation sociale de ce royaume, créé lors du partage du royaume des Francs à la mort de Clovis et dont la capitale était Reims. Berceau des premiers rois Francs, les Mérovingiens, ce royaume s’étendait sur l’Est de la France, la Belgique, le Luxembourg et l’Ouest de l’Allemagne. Entre 511 et 717, cette « Terre-de-l’Est », cette Austrasie, a été un royaume puissant qui a connu un rayonnement important aussi bien sur le plan politique qu’économique.

Mais le nom « Austrasie » a disparu des mémoires, contrairement à la Bourgogne ou à l’Aquitaine, régions qui ont également été de grands royaumes à cette époque. La réforme territoriale a fait en partie renaître en 2016, cette « Terre-de-l‘Est » sur le territoire français avec la création de la Région Grand-Est.

À l’heure où le questionnement identitaire sature l’espace public, l’exposition est aussi l’occasion de montrer comment s’est construite l’identité culturelle de ce royaume après le temps des grandes migrations à partir de peuples aux origines variées : anciens habitants de l’Empire romain, Germains, Francs et autres soi-disant « barbares ». En Austrasie, encore plus que dans les autres royaumes mérovingiens, un important métissage culturel a été à l’origine de la civilisation médiévale.

Les visiteurs découvriront à travers une muséographie interactive un monde complexe et dynamique, bien loin des clichés véhiculés par les artistes de la fin du XIXe siècle, comme Evariste Luminais ou Eugène Philastre qui ont bâti une légende noire des souverains mérovingiens.

Après une première étape à Saint-Dizier à l’automne et l’hiver derniers, cette manifestation propose ainsi de découvrir, à Saint-Germain-en-Laye, autour de collections du musée d’Archéologie nationale, telle l’épée du chef de Lavoye ou le coquillage de l’Océan indien de la tombe de la dame de Chaouilley, des objets exceptionnels prêtés par de grands musées européens.

Les musées de Cologne et de Stuttgart en Allemagne, le musée d’Amay et les musées royaux d’Art et d’Histoire de Bruxelles en Belgique, ainsi que le musée national d’Histoire de l’Art du Luxembourg ont prêté des ensembles rares, comme les bijoux de la dame de Grez-Doiceau ou encore les éléments d’architecture de la tribune de la première église abbatiale d’Echternach, aux entrelacs délicatement ciselés.

De nombreux objets, précieux ou modestes, sont également le fruit des recherches archéologiques menées en France. L’anneau et la fibule attribués à l’évêque Endulus, par exemple, ont été découverts lors de fouilles de sauvetage de l’ancienne abbaye Saint-Evre de Toul en 1974, alors que le mobilier funéraire de la tombe du jeune chef mise au jour en 2002 à Saint-Dizier ou les vases et objets du quotidien découverts dans un habitat rural à Prény en Lorraine, sont issus de récentes campagnes de fouilles de l’Inrap.

Présentée à l’occasion du 150e anniversaire du MAN inauguré le 12 mai 1867, cette exposition rappelle la vocation du seul musée national dédié à l’archéologie de notre pays, de la Préhistoire à l’an Mil : soutenir par des partenariats actifs les projets des musées territoriaux et contribuer à la diffusion de la recherche archéologique en France auprès d’un large public.

Labellisée d’intérêt national, cette exposition a été réalisée en coproduction avec le musée de Saint-Dizier, grâce à une convention-cadre de développement culturel signée en novembre 2014 entre la ville de Saint-Dizier, le département de la Haute-Marne, alors la région Champagne-Ardenne, l’Inrap et le MAN. Elle est présentée à Saint-Dizier depuis le 16 septembre 2016 jusqu’au 26 mars 2017.

Austrasie, le royaume mérovingien oublié - Exposition au MAN
Share
Déplier Replier
28.04.2017

Correspondancias maromeras

Charlotte Pescayre, doctorante contractuelle au labex Les passés dans le présent,  a remporté un prix du CRESPIAL "Sauvegarde du patrimoine immatériel" pour son projet "Correspondancias Maromeras".

Charlotte Pescayre, doctorante contractuelle au labex Les passés dans le présent, a remporté un prix du CRESPIAL (Centre de Sauvegarde du Patrimoine Immatériel d'Amérique latine) pour son projet "Correspondancias Maromeras" qui vise à organiser des rencontres entre les funambules des différents villages mexicains qu'elle étudie pour sa thèse.

Ces rencontres sont prévues au cours de l'année, dont la première se tient du 28 au 30 avril 2017 à San Miguel Amatitlán (Mexique). Les autres se tiendront août et octobre et aboutiront à une recontre nationale des maromeros en janvier 2018.

Le projet a encore besoin d'aide pour boucler son organisation et une collecte est ouverte sur une plateforme de financement participatif.

Soutenez le projet Correspondancias Maromeras
Share
Déplier Replier
24.04.2017

Appel à chercheurs 2017-2018 de la BnF

La BnF publie son appel à chercheurs, afin de s'associer le concours de chercheurs pour l'année universitaire 2017-2018.

La BnF publie son appel à chercheurs, afin de s'associer le concours de chercheurs pour l'année universitaire 2017-2018. Cet appel propose aux chercheurs un soutien financier au travers de bourses de recherche pour un montant total de 50 000 euros, grâce à la générosité de la BnF, de ses mécènes. L'appel à chercheurs de la BnF s'adresse aux masterants et doctorants. Les candidats peuvent proposer spontanément des sujets de travaux. Afin d'éviter la dispersion des propositions, trois axes de recherche sont indiqués : étude et valorisation des collections ; étude de l'histoire du livre et des bibliothèques ; étude de l'histoire de la photographie.

3 thèmes de recherche sont retenus pour cet appel

  • Axe 1 : Etude et valorisation des collections ;
  • Axe 2 : Etude du livre et des bibliothèques ;
  • Axe 3 : Etude de l’histoire de la photographie.
Consulter l'appel à chercheurs de la BnF
Share
Déplier Replier
27.01.2017

Ingénieur de développement

Pour le projet MODREF au sein du labex Les passés dans le présent, l'université Paris Nanterre recrute un ingénieur de développement (ingénieur d'études).

Pour le projet de recherche « Modélisations et référentiels », qui fédère au sein du labex Les passés dans le présent plusieurs projets de recherche en prise sur les humanités numériques, l’université Paris Ouest Nanterre La Défense recrute un ingénieur d’études en contrat à durée déterminée.

Durée du contrat : 12 mois
Lieu de travail : Université Paris  Nanterre
Salaire brut mensuel d’au minimum 1764€, variable selon expérience.
Date de début du contrat : Février 2017

L'Ingénieur de développement sera chargé  :

  • de la validation de données migrées de bases de données relationnelles vers des Triplestore RDF ;
  • du développement de requêtes SPARQL, d’interfaces d’interrogations et  de widgets (Python, javascript, etc.) qui exploiteront les triplestores.
Plus d'informations sur le poste d'ingénieur de développement
Share
Déplier Replier
12.01.2017

Formation continue

Formation continue d’agents de la fonction territoriale du Conseil départemental des Hauts-de-Seine sur les problématiques du DU «Médiations du passé».

Formation continue d’agents de la fonction territoriale sur les problématiques du DU «Médiations du passé». Cette formation sur mesure permet aux participants de développer une recherche-action de valorisation des collections départementales des Hauts-de-Seine en rapport avec leur institution respective et les partenaires du labex.
Cette journée vise à introduire les premiers participants aux enjeux de la médiation de l’histoire et du patrimoine culturel via des dispositifs numériques.

Le DU "Médiations du passé"
Share
Déplier Replier
01.01.2017

Meilleurs voeux

Toute l'équipe du labex Les passés dans le présent : histoire, patrimoine, mémoire vous adresse ses vœux chaleureux pour l'année 2017! Qu'elle soit riche en réussites, nouvelles collaborations et projets fructueux.

Share
Déplier Replier
01.01.2017

Diplôme universitaire

Ce DU intitulé "Médiations du passé : histoire, patrimoine, mémoire" est ouvert en formation continue et en formation tout au long de la vie.

Ce diplôme universitaire vise à donner aux professionnels des éléments de réflexion sur la question de la médiation du passé. Les enseignements s'appuient sur les recherches développées au sein du labex et sur un partenariat fort avec des institutions patrimoniales majeure

Présentation du DU