Appel à communication | Des terrains d'aventure du passé/pour l'avenir : état des savoirs, enjeux et perspectives


Colloque international et interdisciplinaire qui aura lieu du 8 au 10 décembre 2021 à Paris, à l'ENSAPVS, aux Archives nationales et à la MSH Paris-Nord.

Résumé 

Les terrains d’aventure ne sont pas des espaces de jeu comme les autres. Après avoir disparu en France dans les années 1990, des initiatives réapparaissent sur le territoire national, interrogeant l’héritage laissé par ces expérimentations socio-pédagogiques mais également par les théories qui les sous-tendent. Ce colloque, organisé par l’équipe du projet de recherche TAPLA (Terrainsd’aventure du passé/pour l’avenir) et soutenu par le Labex Les passés dans le présent, vise à identifier les modalités selon lesquelles les terrains d’aventure réinterrogent aujourd’hui, la place donnée aux enfants dans la ville et, plus particulièrement, à l’expérience directe dans les dispositifs socio-spatiaux pédagogiques. Il se propose également de poser les bases d’un réseau de recherche international et interdisciplinaire, croisant les sciences humaines et sociales avec le champ de la conception spatiale et de l’aménagement ainsi que celui de l’éducation et de l’animation socioculturelle.

Les propositions (3000 signes maximum espaces compris) doivent être envoyées à l'adresse tapla.colloque@gmail.com avant le 31 mai 2021.

Lire le texte de l'appel

Image : Terrain d'aventure d'Emdrup, Copenhague, 1943

ACTUALITÉS

Recrutement CDD - Chargé(e) d'archives (IGE) [Date limite 6 mai 2021]

Profil de poste
CDD chargé(e) d’archives (ingénieur d’étude)

 

Informations générales
 

Lieu de travail : Université Paris Nanterre
Date de publication : 15/04/2021
Type de contrat : CDD
Durée du contrat : 10 mois
Date d'embauche prévue : 01/06/2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : niveau Ingénieur d’étude (IE) 2ème classe 1er échelon
Niveau de recrutement : Bac+5
Expérience souhaitée : 3 ans d’expérience

Mission
 

Dans le cadre du projet « Numérisation et accès aux archives de Saint-Syméon » du labex Les passés dans le présent, le (la) chargé(e) d’archives assurera le traitement d’archives de fouilles archéologiques, la préparation et le suivi d’un programme de numérisation, sous la direction du responsable du projet et avec l’aide des archivistes de la MSH Mondes et du Collège de France.

Activités
 

- Réaliser le traitement intellectuel et matériel d’archives de fouilles
- Rédiger un instrument de recherche de type répertoire méthodique détaillé
- Conduire un programme de numérisation d’archives de fouilles (rédaction du cahier des charges, préparation et suivi de la prestation)
- Mettre en ligne les archives numérisées

Compétences
 

- Maîtrise du traitement intellectuel et matériel des archives et en particulier les normes de description archivistiques
- Connaissance de l’archéologie paléochrétienne et byzantine, si possible du Moyen-Orient
- Expérience dans le traitement d’archives de fouilles
- Expérience dans la conduite d’un programme de numérisation et de mise en ligne d’archives
- Connaissance de logiciels d’archives (si possible l’application Access to Memory)
- Qualités relationnelles, rigueur, travail en équipe.

Contexte de travail
 

Le projet Numérisation et accès aux archives de Saint-Syméon porté par l'université Paris Nanterre, labex les passés dans le présent, vise à la réalisation d’un conservatoire numérique pour ce patrimoine culturel menacé, afin de documenter et d’enrichir la connaissance archéologique de ce site phare du Massif Calcaire de Syrie du Nord. Dans le cadre de ce projet, nous recrutons un/une archiviste pour travailler sur les archives de la mission archéologique française de Saint-Syméon avec le support technique et scientifique du service des archives de la MSH Mondes à Nanterre, en collaboration avec le service des archives du Collège de France. Après traitement, l'ensemble des archives de la mission (1980-2011) sera remis au Collège de France.

Candidature
 

Les candidatures (CV et lettre de motivation) devront être envoyées à l’adresse suivante : recrutement.saintsymeon@passes-present.eu avant le 6 mai 2021.

 

Appel franco-britannique 2021 [date limite 5 mai 2021]

capture_decran_2021-04-14_a_12.46.22.png

Appel à participation
Ateliers franco-britanniques – mai 2021

Patrimoines environnementaux
Patrimoines contestés
Futurologies

 

Présentation

 

Les nouveaux ateliers franco-britanniques du labex Les passés dans le présent, organisés avec le Arts and Humanities Research Council et le programme Care for the Future, poursuivent le partenariat développé avec ces mêmes partenaires entre 2014 et 2018 (ateliers et appel à projet conjoint en 2015). Ils visent à créer ou nourrir un échange scientifique entre équipes de recherche et professionnels du patrimoine du Royaume-Uni et du labex Les passés dans le présent sur des thèmes identifiés conjointement comme prioritaires.

L'appel est destiné à toutes celles et tous ceux qui exercent en tant qu'enseignants-chercheurs, chercheurs, ingénieurs et professionnels des patrimoines des unités de recherche et institutions partenaires du labex Les passés dans le présent. Il est également étendu aux autres équipes de recherche et membres associés de l'Université Paris Lumières. Sont prioritairement concernées les personnes susceptibles de porter un projet commun avec une équipe britannique, dans le cadre de l'appel à projets de recherche conjoint qui sera lancé à l'été 2021.

L'objectif est d'identifier des thèmes communs, des convergences d'intérêt sur des questions ou méthodes de recherche gagnant à être explorées dans une perspective pluri- ou interdisciplinaires à partir d'une perspective franco-britannique.

 

Format

 

Organisés en visioconférences, par nécessité, ces ateliers de travail se déroulent en demi-journées, avec une partie de séances plénières, une partie de travail en deux groupes.

Les collègues intéressé.e.s et souhaitant y participer sont invités à :

-       rédiger une courte proposition (1500 signes maximum) en français, qui sera traduite ensuite en anglais, en précisant le thème et la date de leur participation.

-       prendre connaissance des autres contributions en amont de l'atelier.

Chaque atelier comptera une douzaine de participant.e.s, 5/6 pour le Royaume-Uni, 5/6 pour le labex. Une traduction simultanée sera prévue pour tout ou partie de chacun des ateliers. Les modalités de participation de chacun.e seront précisées individuellement dès réception de la proposition écrite.

Toutes les réponses sont à adresser à l'équipe du labex en écrivant d'ici le 5 mai à : ateliers-workshops@passes-present.eu

 

Atelier Patrimoines environnementaux : paysages, mémoires et expériences

Mercredi 19 et mercredi 26 mai 2021 de 10h30 à 13h00

 

I. Patrimoines environnementaux : paysages et mémoire

Mercredi 19 mai 2021, 10h30-13h00

I.1 L'atelier s'intéressera tout d'abord aux liens entre paysages (urbains, non-urbains), identité et mémoire culturelle ; il portera une attention particulière aux connexions avec la mémoire des passés difficiles, contestés, coloniaux ou marqués par des conflits.

I.2 Il abordera également la question de la transformation au fil du temps des paysages, des dynamiques environnementales et des valeurs culturelles et de ce que signifie de vivre avec elles ; une attention particulière sera portée aux paysages fragiles et « à risques » ainsi qu'à une approche holistique des paysages et des milieux, capable d'intégrer les patrimoines culturels dans la réflexion sur la transformation des systèmes écologiques et géophysiques.

I.3 Il s'intéressera enfin à l'articulation entre mémoire individuelle, mémoire collective et engagement citoyen, notamment en questionnant de manière interdisciplinaire les croisements et mises en tension entre gestion locale des patrimoines environnementaux et enjeux de mobilité et de frontière.

II. Patrimoines environnementaux : patrimoine et expériences

Mercredi 26 mai 2021, 10h30-13h00

Cette seconde session vise à explorer les patrimoines matériels et immatériels en tant qu'ils sont des sources d'information pour la mémoire des milieux et pour l'environnement – sont inclus les mémoires et patrimoines (multi-) sensoriels, intraçables (ou peu traçables) et invisibles. Cette approche prend en compte le rôle des mémoires non-humaines, la mise en récit de la diversité des espèces, etc. Enfin, elle questionnera le rôle des institutions culturelles patrimoniales sur ces enjeux. Quel est le potentiel d'interactions, voire d'effacement des frontières, entre patrimoines culturel et environnemental/naturel, du point de vue des politiques, des pratiques et des approches (conservation, adaptation des modes de gestion et d'intendance, expositions/présentation.).

 

Atelier Contested Pasts, Contested Heritage

Jeudi 20 et vendredi 21 mai 2021 de 14h30 à 17h30 (horaire provisoire)

 

I. Décoloniser les patrimoines au XXIe siècle

Jeudi 20 mai 2021 de 14h30 à 17h30

I.1 L'atelier traite de questions d'actualité au Royaume-Uni comme en France. Comment définit-on la décolonisation et qu'est-ce que cela signifie en pratique pour les musées ? Comment prendre en compte le passé des institutions, lequel conditionne ce qu'elles sont aujourd'hui et la façon dont elles sont perçues ?

I.2 Comment les artefacts ont-ils été acquis et que dit leur provenance quant à leur conservation aujourd'hui ? Quelles histoires ces collections racontent-elles ? Quelles voix font-elles entendre ?

I.3 Quel rôle les institutions patrimoniales peuvent-elle jouer pour traiter de l'injustice sociale et des différentes formes de discrimination d'aujourd'hui ?

II. Histoires contestées

Vendredi 21 mai 2021 de 14h30 à 17h30

2.1 L'histoire publique et les sites patrimoniaux sont-ils une manifestation de la mémoire nationale et de l'identité ? Quelle est leur signification et pour qui ? Quelles sont les voix qu'elles font entendre ou devraient faire entendre ? Comment traverser les émotions propres à certains sujets pour atteindre à une cicatrisation collective ?

2.2 Comment dépasser l'approche fondée sur les objets matériels pour aborder la question du legs immatériel du colonialisme ?  Les "guerres culturelles" autour des statues ou mémoriaux à fort contentieux sont-elles la manifestation de questions sociétales plus profondément ancrées historiquement ? À quoi et à qui les statues servent-elles ? Disent-elles plus de la société qui les a érigées que des peuples qu'elles commémorent ? Et jusqu'à quel point l'espace urbain est-il le produit des sensibilités du présent?
Quels sont les défis de la préservation des patrimoines matériels quand ceux-ci ne représentent pas une société devenue plus diverse?

 

Atelier Futurologies

Jeudi 27 mai et vendredi 28 mai 2021, de 10h00 à 13h00

 

I. Sommes-nous à court de futur(s) ?

Jeudi 27 mai 2021, de 10h00 à 13h00

I.1 Comment le futur est-il anticipé au présent ?
Les différentes « échelles » d'anticipation, depuis une perspective phénoménologique jusqu'à une perspective plus globale ou planétaire. Les « méthodes » ou les « protocoles » utilisés afin de spéculer sur l'avenir et de le rendre plus prévisible, telles que la futurologie, la prédiction ou la divination.

I.2 Quelles perspectives critiques peut-on développer sur ces pratiques ? Quelles hypothèses non examinées sur le présent empêchent des futurs radicalement différents de ceux que nous sommes capables d'imaginer d'advenir ? Enfin, quels futurs sont inhibés en raison d'événements ou de traumatismes du passé ?

II. Faire l'expérience d'objets impensables : reconsidérer nos catégories

Vendredi 28 mai 2021, de 10h00 à 13h00

II.1 « Objets impensables ».
De nombreux auteurs et de nombreuses autrices ont affirmé que le réchauffement climatique, l'Anthropocène, ou la planète, sont des objets qui ne peuvent être directement ou entièrement expérimentés, qu'ils sont des « hyperobjets », des « objets impensables ». Et pourtant, il semble que nous y soyons « confrontés » ou que nous les « rencontrions ». Comment ces rencontres avec des objets aussi troublants se produisent-elle concrètement ? Quelles nouvelles catégories peut-on créer à partir d'elles pour mieux les appréhender ?

II.2 Nouveaux modes d'écriture et outils narratifs
Les sciences humaines et sociales développent un intérêt croissant pour de « nouvelles façons de raconter des histoires vraies ». Un certain nombre de chercheurs et de chercheuses ont explicitement trouvé leur inspiration dans la fiction spéculative et/ou s'intéressent au potentiel défamiliarisant de la science-fiction. Comment les récits de science-fiction peuvent-ils nous aider à travailler différemment sur nos matériaux ? Quel type d'effet produisent-ils ? Ont-ils une sorte de valeur épistémique ? Comment peuvent-ils nous conduire à de nouvelles approches ?

Ouverture des candidatures aux Prix de l'INAthèque 2021 [date limite 25 juillet 2021]

Les Prix de l'INAthèque distinguent des travaux de recherche qui contribuent à enrichir la réflexion contemporaine sur les évolutions de l'écosystème audiovisuel et numérique au cœur duquel s'exercent les métiers de l'INA.

Ces prix récompensent chaque année des travaux de recherche conduits à partir des collections consultables à l'INAthèque et/ou portant sur l'étude des médias audiovisuels et numériques.

Ces distinctions annuelles sont :

* Le Prix de la Recherche, qui  récompense un travail de recherche abouti (à partir du niveau doctorat), quelle qu'en soit la discipline, achevé 18 mois au plus avant la date de clôture des inscriptions.

Bulletin de participation au bas de cette page, dans la rubrique Documents.

Règlement

* Le Prix d'Encouragement, qui  distingue un mémoire produit dans le cadre d'un master de recherche, professionnel ou équivalent, achevé un an au plus avant la date de clôture des inscriptions (délai étendu à deux ans avant la date de clôture, pour l'édition 2021, en raison de la crise sanitaire).

Bulletin de participation au bas de cette page, dans la rubrique Documents.

Règlement 

Les Prix comprennent l'attribution d'une dotation aux lauréat(e)s  et un soutien à la diffusion de leur travail de recherche. Le ou la lauréat(e) du Prix de la recherche sera en outre récompensé(e) par un soutien à la publication de son travail.

Le jury est composé de représentants du monde universitaire et scientifique, de professionnels de la radio et de la télévision, de personnalités qualifiées et de représentants de l'INA, dont son Président, qui assure également la présidence du jury.

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 25 juillet 2021.

Les dossiers de candidatures sont à adresser à l’adresse inatheque@ina.fr
 
Pour toute information, contacter Géraldine Poels (gpoels@ina.fr  - 01 49 83 30 14).
 
 
capture_decran_2021-04-06_a_15.57.34.png

 

Lancement de l'appel à chercheur(e)s de l'INA [date limite 13 juin 2021]

Afin d’encourager le développement de travaux scientifiques menés à partir de ses fonds et des outils d’analyse qu’il développe, l'INA propose deux dispositifs de soutien à la recherche et à la valorisation scientifique de ses collections :

-          l’octroi d’un statut de chercheur(e) associé(e) à l’INA

-          l’attribution de 2 bourses de recherche

Par ces dispositifs, l’INA entend accompagner des doctorant(e)s et des chercheur(e)s dans la réalisation de projets de recherche originaux et innovants portant sur (ou faisant appel à) ses collections, ou portant sur l’analyse ou le traitement des images et/ou des sons et/ou de données associées.

L’une des deux bourses de recherche, intitulée  « Bourse Louise-Merzeau », est attribuée à un(e) lauréat(e) proposant un Projet de Recherche particulièrement pionnier dans le domaine des Humanités Numériques et/ou portant sur les collections du dépôt légal du web.

L’Institut offre aux chercheurs sélectionnés un accueil privilégié, assorti de divers soutiens matériels.

Ces dispositifs sont complémentaires des prix de l’INAthèque, et ajoutent un nouveau volet à la politique scientifique de l’Institut.

Informations : http://www.inatheque.fr/actualites/appels-a-chercheurs/2020-2021.html

Calendrier de dépôt des candidatures

Les dossiers de candidatures devront être envoyés avant le 13 juin 2021 sous forme électronique, à l’intention de Mme Elodie Roblin, à l’adresse eroblin@ina.fr

Les travaux des lauréats débuteront le 1er octobre 2021.

capture_decran_2021-04-06_a_15.57.34.png


agenda


image 2

Labex Les passés dans le présent


    Le laboratoire d'excellence Les passés dans le présent (Labex PasP) est un programme de recherche interdisciplinaire en sciences humaines et sociales portant sur la présence du passé dans la société contemporaine. En associant des institutions culturelles de premier plan, il s’attache plus spécifiquement à comprendre les médiations de l’histoire à l’ère du numérique, les politiques de mémoire, ainsi que les appropriations sociales du passé en amont et en aval des politiques patrimoniales.

 

Axes de recherche 2020-2024 :


>> Mémoire des milieux

>> Expériences du temps

>> Technologies de la mémoire

>> Mémoires pour le futur ?

réalisations

CNRS Maison des Sciences de l'Homme Mondes - USR 3225 La contemporaine | bibliothèque, archives, musée des mondes contemporains Bibliothèque nationale de France (BnF) Histoire des Arts et des Représentations (HAR) - EA 4414 Institut des Sciences sociales du Politique (ISP) - UMR 7220 Archéologies et Sciences de l'Antiquité (ArScAn) - UMR 7041 Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC) - UMR 7186 Modèles, Dynamiques, Corpus (MoDyCo) - UMR 7114 Préhistoire et Technologie - UMR 7055 Musée d'Archéologie nationale - Domaine de St-Germain-en-Laye Musée du quai Branly - Jacques Chirac Institut d'histoire du temps présent (IHTP) - UMR 8244 Paris 8 ComUE Paris Lumières Université Paris Nanterre DICEN-IDF LAVUE CSLF LER CEREG MEMO Sophiapol Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Études romanes équipe Nanterre Archives nationales INA HUMA-NUM