Appels à candidatures : contrats doctoraux et postdoctoraux


L'université Paris Lumières et le labex Les passés dans le présent ont le plaisir d'annoncer l'ouverture de trois appels à candidatures pour 2 contrats doctoraux et 1 contrat postdoctoral fléchés sur projet.

Contrats doctoraux :

Descriptif détaillé des appels et modalités de candidature dans les liens ci-dessous : 

Projet MEET (La vie secrète des paysages : Mémoires des Ecosystèmes en Tension) 

> Projet EXPEDIAS (Expériences du Présentisme en Espagne : Dispositifs, Arts et Savoirs)

Calendrier : 

- Date limite de dépôt des candidatures : lundi 20 juin 2022 à 17h00 (horaire Paris)
- Prise de poste : 1er octobre 2022

Contrat postdoctoral :

Descriptif détaillé de l'appel et modalités de candidature dans le lien ci-dessous : 

> Projet EYCON (Visual AI and Early Conflict Photography)

Calendrier : 

- Date limite de dépôt des candidatures : lundi 23 mai 2022 à 17h00 (horaire Paris)
- Prise de poste : si possible, juin 2022

ACTUALITÉS

Appel à candidatures - Contrat doctoral « Projet MEET (La vie secrète des paysages : Mémoires des Ecosystèmes en Tension) »

Université Paris Lumières & Labex Les passés dans le présent

Session 2022/2023

 

L’Université Paris Lumières et le labex Les passés dans le présent recrutent un.e allocataire doctorant.e à compter du 1er octobre 2022 et pour trois ans dans le cadre d’un contrat doctoral affecté au projet MEET.

 

CALENDRIER

- Publication de l’appel à candidatures : vendredi 22 avril 2022

- Date limite de dépôt des candidatures : lundi 20 juin 2022 à 17h00 (horaire Paris)

- Présélection des candidatures : entre le 21 juin et le 28 juin 2022

- Annonce de la pré-sélection des candidat.e.s : 28 juin 2022

- Auditions : entre le 5 et le 8 juillet 2022

- Pré-annonce des résultats : le 8 juillet 2022

- Confirmation des résultats : septembre 2022

- Prise de poste : 1er octobre 2022

 

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

La ComUE Université Paris Lumières a été créée en 2014 (décret n°2014-1677 du 29 décembre 2014). Elle œuvre sur l’ensemble des disciplines de sciences humaines et sociales et s’intéresse aussi à d’autres domaines en sciences exactes ou du vivant (biologie, informatique, mathématiques, etc., en rapport notamment avec l’intelligence artificielle). La ComUE Université Paris Lumières porte un intérêt manifeste aux humanités numériques et s’inscrit dans la dynamique dite de « science ouverte ».

La ComUE Université Paris Lumières se compose de trois membres fondateurs : l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, l’Université Paris Nanterre et le CNRS. À ces membres s’ajoutent des établissements statutairement « associés » qui ont rejoint l’Université Paris Lumières par conventions de partenariat ; les voici : l’Académie Fratellini, les Archives Nationales, la Bibliothèque nationale de

France, le Centre d’études, de documentation et d’information d’action sociale – CEDIAS-Musée Social, le Centre des Arts d’Enghien-les-Bains, le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, l’École Nationale Supérieure Louis-Lumière, l’ETSUP école de travail social, l’Institut National Supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes Handicapés et les Enseignements Adaptés (INSHEA), l’Institut national de l’audiovisuel (INA), le Musée d’archéologie nationale (Saint-Germain-en-Laye), le Musée du Louvre, le Musée national de l’histoire de l’immigration – Palais de la Porte Dorée, la Maison des cultures du Monde, le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, le Pôle Sup’93 (école de formation des artistes).

Par sa composition, l’Université Paris Lumières aborde les dimensions muséales, patrimoniales et archivistiques de la société et de ses productions, particularité unique en France. Elle s’investit également dans la réflexion autour du travail social et de ses implications.

Pour plus d’informations : www.u-plum.fr

Le labex Les passés dans le présent est un programme scientifique collaboratif, au long cours. Porté par l’université Paris Nanterre avec l’université Paris 8, le CNRS, l’université Paris Lumières (COMUE) et l’université Paris1 Panthéon Sorbonne, le labex Les passés dans le présent est fondé sur une pratique internationale, inter-institutionnelle et collaborative. Il fait de la professionnalisation des étudiants dans le secteur culturel (innovation numérique, patrimoine, prospective) et du soutien aux jeunes chercheurs une priorité.

Comment forger de nouvelles manières de porter son regard vers le passé et vers le futur, qui nous permettraient de faire face aux défis de notre temps ? La question émane des travaux du labex Les passés dans le présent, qui ont évolué, depuis 2012, vers une expertise scientifique reliant le passé, le présent et le futur. Son approche, ancrée dans les sciences humaines et sociales et les humanités numériques, s’enracine aussi dans les exceptionnelles collections et ressources documentaires des grandes institutions culturelles partenaires : BnF, Archives nationales, INA, musée du quai Branly-Jacques Chirac et musée d'Archéologie nationale. 

Portant un regard à la fois rétrospectif et prospectif sur les relations des sociétés à leur passé et leur futur, le labex Les passés dans le présent se constitue en un véritable pôle interdisciplinaire, qui appréhende toutes les époques, des plus anciennes aux plus contemporaines, de la Préhistoire au temps présent, et toutes les aires géographiques dans une perspective comparatiste et plurilingue.

Pour découvrir le labex Les passés dans le présent : http://passes-present.eu

LE PROFIL DE POSTE POUR LE CONTRAT DOCTORAL « MEET »

Le profil de poste est détaillé en seconde partie de document.

La thèse menée au sein de MEET sera rattachée à l’un des laboratoires de l’école doctorale 395 de l’Université Paris Nanterre.

INFORMATIONS CONCERNANT LE CONTRAT DOCTORAL

-       Durée : 3 ans;

-       Début du contrat : rentrée universitaire 2022-2023;

-       Rémunération : forfait brut mensuel : 1866€/mois (rémunération en vigueur au moment de la publication de l’annonce).  Des missions complémentaires d’enseignement seront possibles, selon les règles en vigueur à l’Université où sera inscrit.e le.la doctorant.e.

CRITÈRES D’ÉLIGIBILITÉ

-       Peuvent être candidat.e.s des étudiant.e.s non encore inscrit.e.s en thèse et qui ont soutenu leur mémoire de Master 2 à la date de dépôt des candidatures.

-       Peuvent être candidat.e.s des étudiant.e.s ayant poursuivi leur cursus universitaire en France ou à l’étranger.

-       Un dossier de candidature proposant une co-direction (entre 2 directeur.trice.s, entre 2 unités de recherche et/ou selon une approche pluri-disciplinaire) est autorisé

-       Les co-tutelles avec des universités françaises ou étrangères sont également bienvenues.

CRITÈRES DE SÉLECTION

Les critères de sélection pour ce contrat doctoral seront les suivants :

-       la qualité scientifique du dossier (clarté de la problématique, méthodologie et modalités de mise en œuvre) ;

-       la qualité du parcours du ou de la candidat.e ;

-       l’adéquation entre le ou la candidat.e, son projet de thèse et le profil du contrat doctoral « MEET» ;

-       la maîtrise du français et de l’anglais courants.

-       Capacité à travailler dans des espaces géographiques, linguistiques et culturels variés.

MODALITÉS DE SÉLECTION

Le jury évaluateur sera composé des personnes suivantes :

- 2 membres mandatés par le Labex Les passés dans le présent ;

- Le responsable scientifique du Labex Les passés dans le présent

- 1 membre mandaté par le Collège doctoral de la ComUE UPL (un des deux co-directeur.trices) ;

- Un.e représentant.e de l’équipe de présidence de la ComUE Université Paris Lumières, qui préside le jury.

Les auditions sont prévues en présentiel au siège de l’Université Paris Lumières, 75013 PARIS. Cette modalité pourra être modifiée en fonction des directives ministérielles en lien avec la pandémie de la COVID19.

LE DOSSIER DE CANDIDATURE

Les candidat.e.s qui souhaitent postuler au présent contrat doctoral de la ComUE UPL et du Labex Les Passés dans le présent doivent communiquer un dossier composé des pièces suivantes :

1.              Le dossier de candidature complété (dont le projet de thèse : 10 000 signes maximum. Police Time, taille 12, bibliographie sommaire incluse. Attention : par souci d’égalité, les pages supplémentaires seront retirées du dossier) ;

2.              Un curriculum vitae académique (2 pages maximum) ;

3.              Une lettre de motivation (3 000 signes maximum) ;

4.              Le relevé des notes de Master ;

5.              Le diplôme de master ou, à défaut, l’attestation de soutenance ;

6.              Le mémoire de Master (en .pdf) ;

7.              L’avis motivé du directeur ou de la directrice de thèse pressenti.e ;

8.              L’avis motivé de la direction de l’unité de recherche d’accueil.

Le dossier de candidature sera envoyé sous forme électronique au format .pdf (un seul fichier portant le nom du candidat) sur l’adresse suivante : pasp.allocations22@passes-present.eu

Dans « l’objet » de ce mail, prière de préciser expressément comme selon l’exemple suivant : Candidature-DOC-MEET

Un accusé de réception sera expédié par la suite.

CONTACTS

Pour toute demande de renseignements complémentaires au sujet de cet appel à candidatures (hors définition du projet scientifique de la thèse), écrire à l’adresse suivante : pasp.allocations22@passes-present.eu

Pour contacter l’équipe scientifique du projet MEET, merci de contacter :

David Picherit :  david.picherit[at]cnrs.fr

Ou Frédéric Landy : landy.frederic[at]parisnanterre.fr

 

« Le projet MEET du labex Les passés dans le présent »

 

Contexte du projet de recherche

Conduit sous la direction de David Picherit, au sein du Labex Les passés dans le présent, le projet La vie secrète des paysages : Mémoires des Ecosystèmes en Tension (MeeT) vise à mettre en place des dispositifs expérimentaux explorant les dimensions visibles ou cachées des écosystèmes. À l'heure où il est essentiel d'adopter sur l'Anthropocène de nouvelles perspectives, ce projet développe des approches inédites des mémoires environnementales et teste des formes de dialogue et de sensibilisation entre scientifiques, artistes, muséographes, militants et habitants. MeeT expérimente des méthodes et des terrains qui permettent d’appréhender les façons dont les humains investissent les paysages en tenant compte de leur vie cachée ou de l'invisibilité de leurs processus de régénération ; et les manières dont les arbres, l'eau ou encore la terre sont porteurs de mécanismes mémoriels propres.

Nous explorons ainsi la frontière incertaine entre information et mémoire, à l’interface entre la capacité des milieux à stocker et transmettre des informations sur leur évolution, les modes et techniques de captation déployés par les humains, et les processus sociaux et politiques de redistribution de mémoire à ces milieux. MeeT vise à susciter des connexions parfois improbables entre des milieux et leurs composants à l’agentivité variable, et une multitude de sources, de matériaux, d’entités invisibles, d’acteurs humains et non humains.

Au-delà d’un milieu en particulier – l’eau, les forêts… –, MeeT s’intéresse aux dispositifs qui permettent de capter des informations ou des sensibilités (micros, sondes, ou observation des danses d’abeilles...), et d'imprégner de mémoire des milieux naturels (rituels, poèmes, ou relevés scientifiques), ou de les charger d’histoire. Le projet explore ainsi les techniques de captation et de restitution pour transmettre des dimensions cachées des paysages et/ou des aspects invisibles des relations avec des non-humains (végétaux, animaux, eau, éléments cosmo-telluriques, etc.). Il s’agit aussi de discuter des modalités contemporaines de restitution dans et hors des espaces muséographiques, pour mettre en avant des formes nouvelles d’interpellation du public autour des mémoires environnementales. Cette perspective invite à examiner les dispositifs de transactions hybrides et vernaculaires entre les mécanismes naturels de transmission de l'information dans un écosystème et la formation de mémoires environnementales par le biais de médiations sociopolitiques.

Ce projet met pour l’heure en lien des anthropologues, géographes, designers, conservateurs et archivistes.

Il s’inscrit dans la thématique Mémoire des milieux : traces, territoires, intraçables du Labex en encourageant des formes d’enquête, de cartographie expérimentale et critique, ou encore des dispositifs de captation sensoriels explorant les frontières de la mémoire (auditive, visuelle, haptique, etc.). En partenariat avec la Science Gallery (Bangalore), le National Institute of Design (Ahmedabad) et le Museum National d’Histoire Naturelle (France), nous développons des ateliers de réflexion-expérimentation sur les modes de captation – avec l'atelier du labex La Terre sur Ecoute – pour initier d'autres modes de lecture des paysages. Nous testons aussi des expériences scénographiques dans et hors des espaces muséographiques en revitalisant des fonds d’archives éclatés, pour sensibiliser aux dimensions cachées des écosystèmes. Nous menons enfin un terrain-pilote d'expérimentation au Kérala (Inde), revisité à partir des archives et des collections jamais liées entre elles (ethnographies, pollens, herbier, cartes).

Partenaires du projet 

-        Institut Français de Pondichéry, Inde.

-        Science Gallery, Bangalore, Inde.

-        National Institute of Design, Ahmedabad, Inde.

 

Encadrement du doctorant 

Le doctorant ou la doctorante sera co-encadré.e par un membre de l’équipe MeeT et/ou un membre de l’ ED 395 Espaces, Temps, Cultures.

Recherche confiée au doctorant

Le ou la candidat.e devra proposer un projet de recherche fondé sur l’un des thèmes du projet MeeT (dispositifs de captation des informations, attribution de propriétés sacrées ou mémorielles aux paysages, restitution des mémoires environnementales).

Cette recherche visera à porter un regard critique sur les relations entre mémoire et information, en documentant les transformations dans le temps et l’espace des captations du monde environnant. Le ou la candidat.e pourra articuler terrain ethnographique et réflexion sur les modalités de restitution et d'archivage, pour penser les liens entre données de terrain et archives “classiques ».

Il ou elle pourra aussi s’appuyer sur les activités et les ressources de l’un de nos partenaires : archives et collections (cartes, herbier, pollens, écologie forestière, ethnographies, etc.) à l’Institut français de Pondichéry ; école de design à Ahmedabad ; Science Gallery à Bangalore ; Museum National d’Histoire Naturelle. Le doctorat sera mis en lien avec les travaux portant sur les Humanités numériques, dans une optique de conservation et de valorisation des archives et des collections.

Profil du doctorant

Le profil disciplinaire du ou de la doctorant.e est ouvert à des anthropologues, des historiens des sciences et des techniques, des géographes, des sociologues, des designers/historiens de l’art titulaires d’un diplôme de M2.

Le descriptif de l'appel et le formulaire de candidature sont téléchargeables ci-dessous dans la rubrique Documents. 

Appel à candidatures - Contrat doctoral « Projet EXPEDIAS (Expériences du Présentisme en Espagne : Dispositifs, Arts et Savoirs) »

Université Paris Lumières & Labex Les passés dans le présent

Session 2022/2023

 

L’Université Paris Lumières et le labex Les passés dans le présent recrutent un.e allocataire doctorant.e à compter du 1er octobre 2022 et pour trois ans dans le cadre d’un contrat doctoral affecté au projet EXPEDIAS.

CALENDRIER

- Publication de l’appel à candidatures : vendredi 22 avril 2022

- Date limite de dépôt des candidatures : lundi 20 juin 2022 à 17h00 (horaire Paris)

- Présélection des candidatures : entre le 21 juin et le 28 juin 2022

- Annonce de la pré-sélection des candidat.e.s : 28 juin 2022

- Auditions : entre le 5 et le 8 juillet 2022

- Pré-annonce des résultats : le 8 juillet 2022

- Confirmation des résultats : septembre 2022

- Prise de poste : 1er octobre 2022

 

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

La ComUE Université Paris Lumières a été créée en 2014 (décret n°2014-1677 du 29 décembre 2014).

Elle œuvre sur l’ensemble des disciplines de sciences humaines et sociales et s’intéresse aussi à d’autres domaines en sciences exactes ou du vivant (biologie, informatique, mathématiques, etc., en rapport notamment avec l’intelligence artificielle). La ComUE Université Paris Lumières porte un intérêt manifeste aux humanités numériques et s’inscrit dans la dynamique dite de « science ouverte ».

La ComUE Université Paris Lumières se compose de trois membres fondateurs : l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, l’Université Paris Nanterre et le CNRS. À ces membres s’ajoutent des établissements statutairement « associés » qui ont rejoint l’Université Paris Lumières par conventions de partenariat ; les voici : l’Académie Fratellini, les Archives Nationales, la Bibliothèque nationale de

France, le Centre d’études, de documentation et d’information d’action sociale – CEDIAS-Musée Social, le Centre des Arts d’Enghien-les-Bains, le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, l’École

Nationale Supérieure Louis-Lumière, l’ETSUP école de travail social, l’Institut National Supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes Handicapés et les Enseignements Adaptés (INSHEA), l’Institut national de l’audiovisuel (INA), le Musée d’archéologie nationale (Saint-Germain-en-Laye), le Musée du Louvre, le Musée national de l’histoire de l’immigration – Palais de la Porte Dorée, la Maison des cultures du Monde, le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, le Pôle Sup’93 (école de formation des artistes).

Par sa composition, l’Université Paris Lumières aborde les dimensions muséales, patrimoniales et archivistiques de la société et de ses productions, particularité unique en France. Elle s’investit également dans la réflexion autour du travail social et de ses implications.

Pour plus d’informations : www.u-plum.fr

Le labex Les passés dans le présent est un programme scientifique collaboratif, au long cours. Porté par l’université Paris Nanterre avec l’université Paris 8, le CNRS, l’université Paris Lumières (COMUE) et l’université Paris1 Panthéon Sorbonne, le labex Les passés dans le présent est fondé sur une pratique internationale, inter-institutionnelle et collaborative. Il fait de la professionnalisation des étudiants dans le secteur culturel (innovation numérique, patrimoine, prospective) et du soutien aux jeunes chercheurs une priorité.

Comment forger de nouvelles manières de porter son regard vers le passé et vers le futur, qui nous permettraient de faire face aux défis de notre temps ? La question émane des travaux du labex Les passés dans le présent, qui ont évolué, depuis 2012, vers une expertise scientifique reliant le passé, le présent et le futur. Son approche, ancrée dans les sciences humaines et sociales et les humanités numériques, s’enracine aussi dans les exceptionnelles collections et ressources documentaires des grandes institutions culturelles partenaires : BnF, Archives nationales, INA, musée du quai Branly-Jacques Chirac et musée d'Archéologie nationale. 

Portant un regard à la fois rétrospectif et prospectif sur les relations des sociétés à leur passé et leur futur, le labex Les passés dans le présent se constitue en un véritable pôle interdisciplinaire, qui appréhende toutes les époques, des plus anciennes aux plus contemporaines, de la Préhistoire au temps présent, et toutes les aires géographiques dans une perspective comparatiste et plurilingue.

Pour découvrir le labex Les passés dans le présent : http://passes-present.eu

LE PROFIL DE POSTE POUR LE CONTRAT DOCTORAL « EXPEDIAS »

Le profil de poste est détaillé en seconde partie de document.

La thèse menée au sein d'EXPEDIAS sera rattachée à l'une des deux unités de recherche porteuses du projet (LER, université Paris 8, ED PTS, ou Etudes Romanes, université Paris Nanterre, ED 395), et pourra se faire en cotutelle avec une université étrangère.

INFORMATIONS CONCERNANT LE CONTRAT DOCTORAL

-        Durée : 3 ans ;

-        début du contrat : rentrée universitaire 2022-2023 ;

-        rémunération : forfait brut mensuel : 1866€/mois (rémunération en vigueur au moment de la publication de l’annonce).  Des missions complémentaires d’enseignement seront possibles, selon les règles en vigueur à l’Université où sera inscrit.e le.la doctorant.e.

CRITÈRES D’ÉLIGIBILITÉ

-        Peuvent être candidat.e.s des étudiant.e.s non encore inscrit.e.s en thèse et qui ont soutenu leur mémoire de Master 2 à la date de dépôt des candidatures.

-        Peuvent être candidat.e.s des étudiant.e.s ayant poursuivi leur cursus universitaire en France ou à l’étranger.

-        Un dossier de candidature proposant une co-direction (entre 2 directeur.trice.s, entre 2 unités de recherche et/ou selon une approche pluri-disciplinaire) est autorisé.

-        Les co-tutelles avec des universités françaises ou étrangères sont également bienvenues.

CRITÈRES DE SÉLECTION

- Les critères de sélection pour ce contrat doctoral seront les suivants :

-        la qualité scientifique du dossier (clarté de la problématique, méthodologie et modalités de mise en œuvre) ;

-        la qualité du parcours du ou de la candidat.e ;

-        la maîtrise des langues française (minimum B2) et espagnole (C1-C2) ;

-        l’adéquation entre le ou la candidat.e, son projet de thèse et le profil du contrat doctoral « EXPEDIAS».

MODALITÉS DE SÉLECTION

Le jury évaluateur sera composé des personnes suivantes :

- 2 membres mandatés par le Labex Les passés dans le présent

- Le responsable scientifique du Labex Les passés dans le présent        

- 1 membre mandaté par le Collège doctoral de la ComUE UPL (un des deux co-directeur.trices)

- Un.e représentant.e de l’équipe de présidence de la ComUE Université Paris Lumières, qui préside le jury.

Les auditions sont prévues en présentiel au siège de l’Université Paris Lumières, 75013 PARIS. Cette modalité pourra être modifiée en fonction des directives ministérielles en lien avec la pandémie de la COVID19.

LE DOSSIER DE CANDIDATURE

Les candidat.e.s qui souhaitent postuler au présent contrat doctoral de la ComUE UPL et du Labex Les Passés dans le présent doivent communiquer un dossier composé des pièces suivantes :

-        Le dossier de candidature complété (dont le projet de thèse : 10 000 signes maximum. Police Time, taille 12, bibliographie sommaire incluse. Attention : par souci d’égalité, les pages supplémentaires seront retirées du dossier) ;

-        Un curriculum vitae académique (2 pages maximum) ;

-        Une lettre de motivation (3 000 signes maximum) ;

-        Le relevé des notes de Master ;

-        Le diplôme de master ou, à défaut, l’attestation de soutenance ;

-        Le mémoire de Master (en .pdf) ;

-        L’avis motivé du directeur ou de la directrice de thèse pressenti.e ;

-        L’avis motivé de la direction de l’unité de recherche d’accueil.

Le dossier de candidature sera envoyé sous forme électronique au format .pdf (un seul fichier portant le nom du candidat) sur l’adresse suivante : pasp.allocations22@passes-present.eu

Dans « l’objet » de ce mail, prière de préciser expressément comme selon l’exemple suivant : Candidature-DOC-EXPEDIAS

Un accusé de réception sera expédié par la suite.

CONTACTS

Pour toute demande de renseignements complémentaires au sujet de cet appel à candidatures (hors définition du projet scientifique de la thèse), écrire à l’adresse suivante : pasp.allocations22@passes-present.eu

Pour contacter l’équipe scientifique du projet EXPEDIAS, merci de contacter :

brice.chamouleau-de-matha[at]univ-paris8.fr

pascale.thibaudeau[at]univ-paris8.fr

zoraida.carandell[at]parisnanterre.fr

 

« Le projet EXPEDIAS du labex Les passés dans le présent »

 

Contexte du projet de recherche

Conduit sous la direction de Brice Chamouleau, Pascale Thibaudeau et Zoraida Carandell  au sein du Labex Les passés dans le présent, le projet EXPEDIAS  (Expériences du Présentisme en Espagne : Dispositifs, Arts et Savoirs)s’empare d’une catégorie centrale dans la saisie des temporalités politiques depuis 1989, le présentisme, et vise à en discuter ses appropriations, ses usages et ses enjeux descriptifs dans un contexte européen qui a constitué une des scènes majeures de la contestation sociale, politique et artistique dans le sillage de la crise de 2008, l’Espagne. En s’intéressant à cette inscription dans des textures locales distinctes de celles que convoque François Hartog pour caractériser le présentisme, il s’agit de réfléchir aux usages des temporalités au XXIe siècle en Espagne, où la mise en dispute du présent convoque, dans les contestations, des rétrospections, des rétrotopies vers le moment fondateur de l’ordre démocratique, la Transition démocratique, pour construire des horizons futurs non dystopiques. EXPEDIAS ne décrit pas seulement ces usages des temps, il prétend en proposer une inscription locale dans des matrices politiques qui accompagnent l’avènement d’un présent dont le futur état déjà indéfini sous la dictature franquiste. Pour y parvenir, EXPEDIAS est interdisciplinaire : il réunit une équipe de chercheur·es spécialistes de l’Espagne contemporaine dans les domaines de l’histoire, des sciences politiques, du genre, de la littérature et des arts.

Partenaires du projet

Laboratoire d’Études Romanes (université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis)

Études Romanes (université Paris Nanterre)

Equipe CREER de l’unité de recherche IMAGER (université Paris Est-Créteil)

Equipe TRANSFICCION (université de Saragosse, Espagne)

Equipe GRUPO DE ESTUDIOS DE HISTORIA ACTUAL (université de Cadix, Espagne)

Encadrement du doctorant

Inclus dans l’équipe EXPEDIAS, le candidat ou la candidate réalise une thèse de doctorat au sein de l’une des deux unités de recherche suivantes : Laboratoire d’Études Romanes, université Paris 8 ou Études Romanes, université Paris-Nanterre. Il bénéficie en outre de l’environnement scientifique du labex Les passés dans le présent (journées doctorales, ateliers transversaux, etc.).

Recherche confiée au doctorant

La thèse portera sur l’Espagne de la fin du XXe siècle et du XXIe siècle à l’aune du concept de présentisme développé par François Hartog et mis en débat par le projet EXPEDIAS. Il s'agit de soumettre le présentisme à l’épreuve du contexte espagnol, marqué par les enjeux mémoriels au centre du débat public, avec la « Loi de Mémoire Historique » de 2007, prolongée par le projet de « Loi de mémoire démocratique ». Par ailleurs, ce qui a pris le nom de « récupération de la mémoire historique » a interrogé le sens à donner aux temporalités politiques, avec la remise en cause des historiens dans l’élaboration d’un discours national sur la démocratisation post-dictatoriale. L’Espagne de la deuxième décennie du XXIe siècle se distingue néanmoins en Europe en ce qu’elle a construit des langages sociaux non catastrophistes sur le futur pour réengager une réflexion sur le changement social.

Ces temporalités subjectives non conformes au récit présentiste prenant corps à la fois dans les usages publics de l’histoire, les mouvements de contestation et d'émancipation, les savoirs situés, les arts et la littérature, la thèse pourra se décliner, au choix et à titre indicatif, selon différents axes :

            - Ecritures et réécritures de l’histoire

            - Mémoires de la Guerre Civile, de la dictature et de la Transition

            - Luttes sociales, 15-M, féminismes et questions de genre

            - Utopies, rétrotopies et dystopies

            - Rapports centre / périphérie (nationalismes, colonialisme)

Ces axes devront être étroitement associés à la question du présentisme et pourront être envisagés selon diverses mises en œuvre :

            - Construction des savoirs sur les temporalités

- Modalités énonciatives des temps

            - Dispositifs artistiques ou médiatiques

            - Activisme et artivisme politique

Constituer de nouveaux corpus matérialisant les rapports aux temporalités peut faire partie des objectifs de la thèse.

Toutes les disciplines de l’hispanisme sont éligibles à cet appel.

Le ou la candidate retenu.e fera partie du comité de projet d’EXPEDIAS.

Profil du doctorant

Le candidat ou la candidate doit être diplômé.e de M2

-        soit en Études hispaniques ;

-        soit dans une autre discipline (par exemple, histoire, littérature, sciences politiques, histoire de l’art, études cinématographiques, études de genre…), le mémoire de recherche portant alors sur l’Espagne contemporaine. Une licence en Etudes hispaniques serait un atout, sans constituer une obligation.

Le descriptif de l'appel et le formulaire de candidature sont téléchargeables ci-dessous dans la rubrique Documents. 

Appel à candidatures - Contrat postdoctoral « Projet EYCON (Visual AI and Early Conflict Photography)»

Université Paris Lumières &  Labex Les passés dans le présent

Printemps 2022

 

L’Université Paris Lumières et le labex Les passés dans le présent recrutent un.e chercheur.se postdoctorant.e spécialisé.e dans les outils d’apprentissage profond en Vision par ordinateur dans le cadre du projet franco-britannique EYCON.

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

La ComUE Université Paris Lumières a été créée en 2014 (décret n°2014-1677 du 29 décembre 2014). Elle œuvre sur l’ensemble des disciplines de sciences humaines et sociales et s’intéresse aussi à d’autres domaines en sciences exactes ou du vivant (biologie, informatique, mathématiques, etc., en rapport notamment avec l’intelligence artificielle). La ComUE Université Paris Lumières porte un intérêt manifeste aux humanités numériques et s’inscrit dans la dynamique dite de « science ouverte ».

La ComUE Université Paris Lumières se compose de trois membres fondateurs : l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, l’Université Paris Nanterre et le CNRS. À ces membres s’ajoutent des établissements statutairement « associés » qui ont rejoint l’Université Paris Lumières par conventions de partenariat ; les voici : l’Académie Fratellini, les Archives Nationales, la Bibliothèque nationale deFrance, le Centre d’études, de documentation et d’information d’action sociale – CEDIAS-Musée Social, le Centre des Arts d’Enghien-les-Bains, le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, l’École Nationale Supérieure Louis-Lumière, l’ETSUP école de travail social, l’Institut National Supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes Handicapés et les Enseignements Adaptés (INSHEA), l’Institut national de l’audiovisuel (INA), le Musée d’archéologie nationale (Saint-Germain-en-Laye), le Musée du Louvre, le Musée national de l’histoire de l’immigration – Palais de la Porte Dorée, la Maison des cultures du Monde, le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, le Pôle Sup’93 (école de formation des artistes).

Par sa composition, l’Université Paris Lumières aborde les dimensions muséales, patrimoniales et archivistiques de la société et de ses productions, particularité unique en France. Elle s’investit également dans la réflexion autour du travail social et de ses implications. Pour plus d’informations : www.u-plum.fr

Le labex Les passés dans le présent est un programme scientifique collaboratif, au long cours. Porté par l’université Paris Nanterre avec l’université Paris 8, le CNRS, l’université Paris Lumières (COMUE) et l’université Paris1 Panthéon Sorbonne, le labex Les passés dans le présent est fondé sur une pratique internationale, inter-institutionnelle et collaborative. Il fait de la professionnalisation des étudiants dans le secteur culturel (innovation numérique, patrimoine, prospective) et du soutien aux jeunes chercheurs une priorité.

Comment forger de nouvelles manières de porter son regard vers le passé et vers le futur, qui nous permettraient de faire face aux défis de notre temps ? La question émane des travaux du labex Les passés dans le présent, qui ont évolué, depuis 2012, vers une expertise scientifique reliant le passé, le présent et le futur. Son approche, ancrée dans les sciences humaines et sociales et les humanités numériques, s’enracine aussi dans les exceptionnelles collections et ressources documentaires des grandes institutions culturelles partenaires : BnF, Archives nationales, INA, musée du quai Branly-Jacques Chirac et musée d'Archéologie nationale. 

Portant un regard à la fois rétrospectif et prospectif sur les relations des sociétés à leur passé et leur futur, le labex Les passés dans le présent se constitue en un véritable pôle interdisciplinaire, qui appréhende toutes les époques, des plus anciennes aux plus contemporaines, de la Préhistoire au temps présent, et toutes les aires géographiques dans une perspective comparatiste et plurilingue. Pour découvrir le labex Les passés dans le présent : http://passes-present.eu

LE PROJET EyCon

Conduit sous la direction de Daniel Foliard, de Lise Jaillant et de Julien Schuh, au sein du Labex Les passés dans le présent, le projet Eycon (Visual AI and Early Conflict Photography) réunit des chercheurs en sciences humaines, des experts techniques, des archivistes pour produire des recherches innovantes à la jonction de l'informatique, des études archivistiques et de l'histoire. L'objectif premier d'EyCon est d'évaluer l'utilité de l'informatique pour visualiser, naviguer et analyser de grands corpus visuels, constitués par des photographies des conflits armés coloniaux, impériaux et internationaux jusqu'en 1918.

Dans ce cadre, l’un des objectifs principaux du projet est l’analyse de la reproduction et de la circulation d’images entre archives, albums et périodiques, sous des formes différentes (négatifs, photographies, photogravures, gravures sur bois). Le ou la post-doctorant.e recruté.e sera amené.e à développer une solution de repérage de similarité et de doublons entre les images du corpus et de visualisation interactive des résultats. Cet outil devra également prendre en compte les légendes des images.

STRUCTURE D’ACCUEIL DU/DE LA POSTDOCTORANT.E

Les partenaires du projet EyCon sont l’Université Paris Nanterre (CSLF EA 1586, Centre des Sciences des Littératures en langue Française, MoDyCo UMR 7114 Modèles, Dynamiques, Corpus), Loughborough University (Royaume Uni), le Musée du Quai Branly, La Contemporaine et la TGIR Huma-Num, l’Université Paris Cité, le Service Historique de la Défense, l’Imperial War Museum, la National Library of Scotland et la Wellcome Collection.

MISSION

Au sein de l’équipe du projet Eycon, sous la responsabilité de Julien Schuh, le candidat ou la candidate est chargé.e du développement des outils, du traitement, de l’analyse et de l’archivage des données, du suivi des séminaires et du dialogue avec les équipes du Labex.

Dans le cadre de ses fonctions, il/elle assure les missions suivantes :

-     Développement et implémentation d’outils d’apprentissage profond :

-     Vectorisation d’images et de textes (légendes) ;

-     Comparaison et recherche de similarités et de doublons entre images (tensorflow similarity, CNN, SIFT, SURF) ;

-     Visualisation et classification (D3.js, UMAP) ;

-     Participation à l’animation du séminaire de recherche du projet et aux événements scientifiques ;

-     Rédaction de la documentation du projet et de notes de recherche sur le carnet du projet ;

-     Mise en ligne des données (outils, modèles, plateformes d’exploration) ;

-     Relation entre les équipes, les partenaires, les fournisseurs de service ;

OBLIGATION DE SERVICES

Outre la mission sur laquelle le candidat ou la candidate aura été sélectionné.e, le chercheur postdoctorant ou la chercheuse postdoctorante prendra part aux activités générales du Labex (ateliers, séminaires). En relation avec la direction scientifique du projet, il ou elle contribuera notamment à l’organisation et à la réalisation d’actions de valorisation (ateliers, journées d’études, séminaires, enrichissement des supports de communication).

CONDITION D’ADMISSION

Le candidat ou la candidate doit être titulaire d’un Doctorat dans les domaines de l’ingénierie informatique, de l’ingénierie numérique ou des humanités numériques. 

COMPÉTENCES REQUISES

Le candidat ou la candidate dispose des connaissances, savoir-faire et aptitudes suivants :

-     maîtrise de logiciels d’apprentissage profond (Python, R, TensorFlow, Keras) ;

-     maîtrise des interfaces type JupyterLab ;

-     pratique des standards patrimoniaux (XML, METS, IIIF) ;

-     maîtrise du suivi de projets et du versionnage (Git-Hub, Zenodo) ;

-     autonomie, compétences relationnelles.

Et idéalement

-     maîtrise de logiciels de développement web dans le domaine patrimonial (Bases de Données relationnelles, API, wordpress).

 

CALENDRIER DE RECRUTEMENT

-       Publication de l’appel à candidatures : mercredi 20 avril 2022

-       Date limite de dépôt des candidatures : lundi 23 mai 2022 à 17h00 (horaire Paris)

-       Auditions : fin mai/début juin 2022

-       Résultats : immédiats

-       Prise de poste : si possible, juin 2022

DOSSIER DE CANDIDATURE

Le dossier de candidature complet devra être adressé, sous format numérique en un seul PDF, au plus tard le 23 mai 2022 à 17h00 à l’adresse suivante : pasp-posdoc-EYCON@passes-present.eu

Le dossier comprend :

-     un curriculum vitae et une liste de travaux/publications

-     le diplôme de doctorat;

-     le rapport de thèse (le cas échéant);

-     une lettre de motivation.

DURÉE DE RECRUTEMENT ET DATE DE PRISE DE FONCTION

Le contrat est d’une durée de 12 mois

RÉMUNÉRATION

Les recrutements se font sous la forme d’un contrat à durée déterminée. Le candidat ou la candidate percevra une rémunération forfaitaire mensuelle brute, exclusive de toute rémunération accessoire, sur la base d’un temps plein, fixé en fonction de son niveau d’étude.

Le salaire brut minimum correspondant au statut de chercheur post-doctorant est fixé par arrêté (4 novembre 2021) : 2 271€ brut. Il pourra être réévalué en fonction de l’expérience professionnelle.

La fiche de poste est téléchargeable ci-dessous dans la rubrique Documents. 

Appel à candidatures - Chercheur(e)s associé(e)s et bourses de recherche de l’INA 2022

Les conditions d’attribution des statuts, les obligations des bénéficiaires, les fonds signalés à l’attention des candidat(e)s et les modalités de dépôt des candidatures sont précisés dans le règlement à télécharger ici.

Depuis la création de l’INA thèque en 1998, l’INA encourage le développement de travaux scientifiques menés à partir de ses fonds et des outils d’analyse qu’il développe. Pour accompagner l’émergence de recherches innovantes, l’INA propose  deux dispositifs de soutien à la recherche :

-             l’octroi d’un statut de chercheur(e) associé(e) à l’INA

-             l’attribution de bourses de recherche

 

Quelles recherches sont concernées ?

L’INA soutient des projets de recherche en cours, qui s’appuient au moins en partie sur ses collections ou sur les outils d’analyse de l’audiovisuel qu’il développe.

L’INA souhaite tout particulièrement soutenir des projets de recherche :

-        proposant une méthodologie originale, ou présentant un caractère exploratoire et expérimental, notamment par le recours à des outils de fouille d’images et de données ;

-        et/ou mettant en évidence l’apport de l’analyse des médias audiovisuels pour éclairer le débat public.  

Les bourses visent à soutenir les recherches sur des collections ayant récemment rejoint les fonds de l’INA, moins connues du public ou sous-exploitées, telles que les collections radio, web, les chaînes d’information en continu, ou encore certains fonds d’archives écrites. Une liste indicative est proposée dans le règlement.

En outre, l’une des deux bourses de recherche, intitulée  « Bourse Louise-Merzeau », est  attribuée à un(e) lauréat(e) proposant un projet de recherche particulièrement pionnier dans le domaine des Humanités Numériques ou portant sur les collections du dépôt légal du web.

 

Qui est éligible ?

Cet appel entend proposer un soutien à des doctorant(e)s et à des chercheur(e)s en début de carrière. Toutes les conditions d’éligibilité sont détaillées dans le règlement.

 

À quoi correspond le statut proposé ?

L’Institut offre aux chercheur(e)s sélectionné(e)s un accueil privilégié, assorti de diverses modalités de soutien :

·        un accompagnement personnalisé à la recherche par un(e) interlocuteur(trice) dédié(e),

·        un accès facilité aux outils de fouille de données INA,

·        une mise en réseau des chercheur(e)s et la possibilité d’échanger autour de leurs problématiques, questions de méthodes et résultats au sein d’un séminaire INA,

·        et un accompagnement à la valorisation des travaux des lauréat(e)s, dans le cadre d’événements ou de publications.

Les lauréat(e)s des deux bourses bénéficient, en plus, d’un soutien financier à la recherche, d’un montant de 5000 €.

 

Calendrier

Les dossiers de candidatures devront être envoyés avant le 12 juin 2022 sous forme électronique.

Les travaux des lauréats débuteront le 1er octobre 2022.

Le statut de chercheur(e) associé(e) est attribué pour un an, il est renouvelable sous condition.

 

Ces dispositifs sont complémentaires des prix de l’INAthèque créés en 1997, et ajoutent un volet à la politique scientifique de l’Institut.


agenda


image 2

Labex Les passés dans le présent


    Le laboratoire d'excellence Les passés dans le présent (Labex PasP) est un programme de recherche interdisciplinaire en sciences humaines et sociales portant sur la présence du passé dans la société contemporaine. En associant des institutions culturelles de premier plan, il s’attache plus spécifiquement à comprendre les médiations de l’histoire à l’ère du numérique, les politiques de mémoire, ainsi que les appropriations sociales du passé en amont et en aval des politiques patrimoniales.

 

Axes de recherche 2020-2024:


>> Mémoire des milieux

>> Expériences du temps

>> Technologies de la mémoire

>> Mémoire pour le futur ?

réalisations

CNRS Maison des Sciences de l'Homme Mondes - USR 3225 La contemporaine | bibliothèque, archives, musée des mondes contemporains Bibliothèque nationale de France (BnF) Histoire des Arts et des Représentations (HAR) - EA 4414 Institut des Sciences sociales du Politique (ISP) - UMR 7220 Archéologies et Sciences de l'Antiquité (ArScAn) - UMR 7041 Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC) - UMR 7186 Modèles, Dynamiques, Corpus (MoDyCo) - UMR 7114 Préhistoire et Technologie - UMR 7055 Musée d'Archéologie nationale - Domaine de St-Germain-en-Laye Musée du quai Branly - Jacques Chirac Institut d'histoire du temps présent (IHTP) - UMR 8244 Paris 8 ComUE Paris Lumières Université Paris Nanterre DICEN-IDF LAVUE CSLF LER CEREG MEMO Sophiapol Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Études romanes équipe Nanterre Archives nationales INA HUMA-NUM